Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

RCA : La jeunesse menace de prendre les armes et met en garde les autorités


Alwihda Info | Par K.Eka Nicolas - 15 Septembre 2013 modifié le 15 Septembre 2013 - 21:50

A compter de ce jour jusqu’au 15 Octobre, s’il n’y aucun changement, nous prendrons notre responsabilité en tant que jeunesse conformément à l’Art. 17 de la Charte constitutionnelle de transition qui stipule que “La défense de la Patrie et de l’intégrité du territoire est un devoir pour tout citoyen. “ Nous mènerons des actions légitimes à l’encontre des deux camps si rien n’est fait pour que la nation retrouve sa tranquillité.


Jeunes combattants de la Seleka, à Bangui, le 25 juillet 2013. AFP PHOTO / XAVIER BOURGOIS
Jeunes combattants de la Seleka, à Bangui, le 25 juillet 2013. AFP PHOTO / XAVIER BOURGOIS
Rassemblement de la Nouvelle Génération Centrafricaine (RNGC)
Communiqué de Presse n°003/13
Concernés: -Les autorités centrafricaines (Présidence, Gouvernement et CNT).
-Le seleka et les leaders des différentes rebellions en Centrafrique.
-Le Président Français, François Hollande.
-Le Secrétaire Général de l’Onu.
-Les chefs d’Etat de la CEEAC et de l’Union Africaine.

Objet : Mise en garde aux autorités et aux politiciens contre les exactions en cours en RCA.

Nous jeunes patriotes de la Nouvelle Génération Centrafricaine, mettons aujourd’hui en garde les autorités centrafricaines et tous les acteurs politiques contre les exactions qui sont entrain d’être perpétrées sur les populations civiles en RCA, populations musulmanes ou chrétiennes et nous exigeons que les oppressions cessent immédiatement sur toute l’étendue de notre territoire.

A compter de ce jour jusqu’au 15 Octobre, s’il n’y aucun changement, nous prendrons notre responsabilité en tant que jeunesse conformément à l’Art. 17 de la Charte constitutionnelle de transition qui stipule que “La défense de la Patrie et de l’intégrité du territoire est un devoir pour tout citoyen. “ Nous mènerons des actions légitimes à l’encontre des deux camps si rien n’est fait pour que la nation retrouve sa tranquillité.

Nous prenons à témoin la communauté internationale de cette déclaration et rappelons que nous sommes des milliers en Centrafrique, en France, au Sénégal, au Maroc, au Bénin et bien d’autres pays où nous y avons implanté nos coordinations. Nous sommes prêts à nous mobiliser pour défendre la vie de notre nation, par tout moyen.

La misère dans laquelle se trouve la nation centrafricaine est insupportable. Nous ne tolérerons plus qu’elle soit massacrée. La RCA ne sera pas exterminée, nous la défendrons pour qu'émerge enfin une nouvelle République plus libre, plus proche de la population.

Nous lançons un appel aux associations de jeunes du monde entier poursuivant la même idéologie que nous afin qu’elles nous soutiennent. Nous demandons à tous nos frères et sœurs centrafricaines(e) s de nous rejoindre dans ce combat, car la RCA vaut la peine d’être défendue.

Notre contact est à votre disposition pour toute information.
Fait au Maroc, le 13/09/13
Le Coordonnateur Général, K.Eka Nicolas



1.Posté par zokoue le 16/09/2013 04:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bravo mes soeurs et freres débout et dir non ala violence.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements