Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

RCA : Le Front Patriotique pour l'Autodétermination condamne "l'escalade militaire contre le KM5"


Alwihda Info | Par Le Front Patriotique Pour l'’Autodétermination -FPPA- - 12 Octobre 2014 modifié le 12 Octobre 2014 - 11:22


COMMUNIQUE DE PRESSE

RCA : Le Front Patriotique pour l'Autodétermination condamne "l'escalade militaire contre le KM5"
Le Front Patriotique pour l’Autodétermination condamne la dangereuse escalade militaire des terroristes Anti-Balaka en cours contre les dernières enclaves musulmanes du KM5 et ailleurs en RCA et considère cette agression barbare comme le prolongement de la guerre sauvage et dévastatrice en cours qui a pour but le nettoyage ethnique de la minorité musulmane de Centrafrique. Par ailleurs, le FPPA lance un appel pressant aux autorités Centrafricaines et les forces étrangères, tout en soulignant leurs responsabilités dans la poursuite de la violence, qu'elles garantissent la sécurité et la protection de tous les musulmans encore présent a l’Ouest et agissent promptement à la fois pour mettre fin aux violences et pour enquêter et traduire les responsables en justice. Le FPPA exprime sa profonde inquiétude concernant le rôle néfaste de l’armée Ougandaise dans le réarmement des Anti-Balaka au lieu de s’occuper de sa mission principale de lutter contre la LRA. Par conséquent, le Front Patriotique Pour l’Autodétermination demande à l’ex-Séléka de sortir de l’inertie, l’immobilisme et la division et faire cessez le bain de sang en cours par tous les moyens possibles.

Le gouvernement de transition et les forces internationales ont échoués à affronter les miliciens chrétiens anti-Balaka, qui de façon de plus en plus agressive, harcèlent et attaquent régulièrement les rescapés musulmans encore présent dans l’Ouest de la RCA.

La présidente de la transition Mme Samba-Panza devrait réagir à ce problème de façon bien plus décisive et adopter une politique de « tolérance zéro » à l’égard des attaques contre les musulmans coincés à l’Ouest de la RCA, après tout c’est elle qui a refusé leurs transfert vers l’Est ou ils devront être en sécurité. Force est de constater que la seule réaction du gouvernement de transition est de rejeter la responsabilité des troubles sur les victimes. Le refus d’appliquer des décisions de la Cour de justice à l’encontre de Ngaissona et autres leaders terroristes Anti-Balaka contribuent largement à l’insécurité dont sont victimes les musulmans du KM5.

Fait à Tel-Aviv le 11 Octobre 2014
Moussa Abdoulaye
Secrétaire General du FPPA



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements