Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

RCA : Le PDCA aurait des informations d'attaques imminentes sur trois villes pour "marquer la limite"


Alwihda Info | Par Igor LAMAKA - 7 Mai 2014 modifié le 7 Mai 2014 - 15:10


DECLARATION DU 05 MAI 2014

D’innocents Centrafricains des villes de Bouca, de Markounda, de Nanga Boguila, de Bémal ont été froidement assassinés par des mercenaires venus du Tchad, appuyés par la coalition seleka, en quête de reprise du pouvoir politique à Bangui. Le Parti Démocratique Centrafricain-PDCA rend hommage à ces compatriotes martyrs, parmi lesquels 3 agents de l’ONG Médecins Sans Frontière (MSF) de NangaBoguila. Des informations reçues, les auteurs de cette ignoble barbarie envisageraient des excursions sur Ngaoundaye, Bang et Bocaranga, pour marquer la limite sud du prétendu Etat autonome du nord Oubangui.

Cette résurgence de razzias, dignes de l’époque de Rabah, que le PDCA condamne avec fermeté, reflète l’inavouée détermination de ceux qui voudraient, à tous prix, créer la néantisation et la partition de Centrafrique pour les pillages de ses ressources économiques.

‘’ Ni les Esprits de ZEMIO, de BANGASSOU, de BARAM BAKIE, de NDJOUBISSI, de KREBEDJE, de SENOUSSI, de YALOKE, de KARINOU, de KPOKOLITA, de NGOUKOU, de YAFO, de ZANGOA, de BOGANDA,’’qui ont donné leur sang pour l’Oubangui Chari,

‘’ Ni les Esprits de GOUMBA, de DACKO, de BOKASSA, de KOLINGBA, de PATASSE’’ qui ont maintenu l’unité de la République Centrafricaine,

N’accepteront jamais, quelles que soient les raisons et quels que soient les intérêts, la partition de Centrafrique. Non plus, le Peuple Centrafricain, bien que martyrisé, humilié et déshumanisé par la coalition seleka et ses mercenaires, n’acceptera la partition de son pays, pour lequel ses dignes fils ont versé leur sang.

Cher Compatriote,

Voilà 18 mois que tu ne cesses d’être humilié. Mais l’humiliation précède toujours la gloire. Et il est temps de sortir de cette humiliation ; la seule voie de sortie demeure le dialogue intra centrafricain.C’est pourquoi, au nom du PDCA, je te conjure de taire ta colère et de constater de manière lucide, l’impasse dans laquelle on t’amène, et d’exiger des Autorités Politiques Centrafricaines actuelles qui se font complices, par leur silence, de la néantisation du pays, la rapide convocation de ce dialogue. Et ce n’est qu’avec ce dialogue, qu’ensemble, nous allons définir de manière consensuelle une charte de transition réaliste, élaborer un processus électoral plus conséquent, prendre toutes les dispositions objectives et nécessaires pour éviter toutes tentatives de récupération politicienne et faciliter à la justice les conditions de détermination des responsabilités et des réparations.

Ta colère est utilisée en ce moment par ceux qui veulent à tous prix diviser le pays pour des intérêts autres que les tiens, pour faire de toi, l’agressé, un agresseur afin de justifier leur ignoble action. Calme, lucidité, grande vigilance, grande détermination, telles sont les quelques vertus dont tu dois faire preuve pour déjouer le plan machiavélique qui est en train d’être mis en œuvre.

Je te remercie pour cette ultime sollicitation.

WAFIO Jean Serge
Président Fondateur du PDCA


PDCA PDCA
PARTI DEMOCRATIQUE CENTRAFRICAIN
Unité – Paix – Développement
****************
….. Oser et Réussir …..
A faire de la Politique une Mission d’Objectifs et non une fonction
≈≈≈≈≈≈≈≈≈
N°___________/PDCA-BEN -PF ][ Le 02 MAI 2014
≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements