Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

RCA : Le mouvement Sango Thinkthank dénonce les exactions de la Seleka


- 23 Août 2014 modifié le 23 Août 2014 - 12:18



COMMUNIQUE DE PRESSE : DENONCIATION DES EXACTIONS COMMISES PAR LES SELEKA

Le mouvement Sangothinktank condamne avec la plus grande fermeté les exactions commises par les Seleka dans le Nord de la République Centrafricaine.

Nous dénonçons avec vigueur les actions menées par les responsables Seleka sur le territoire Centrafricain. Nous dénonçons l’occupation du Nord de la Centrafrique par ces groupes armées. La RCA est unique et indivisible.

Nous prenons à témoins la communauté internationale. Les Seleka ne veulent pas la paix. Les Seleka refusent toute coopération, la main tendue du peuple centrafricain. Tous les accords de paix signés ne sont pas respectés. Les Seleka continuent à tuer nos parents et commettent des exactions dans les provinces.

Nous demandons le déploiement des forces de la Misca et Sangaris sur l’ensemble du territoire, l’application des résolutions de l’ONU, le désarmement des groupes armés, non conventionnels.

Nous demandons à ce qu’un mandat d’arrêt international soit lancé contre les responsables des groupes armés. Nous demandons que tous les moyens soient mis en place pour traduire devant la cour pénale internationale les responsables de ces assassinats.

Le mouvement Sangothinktank demande une audience auprès du Président de la République Française, François Hollande, pour que ce dernier prenne en compte les propositions ou solutions formulées par les Centrafricains.
Nous demandons la fourniture de moyens aux Forces Armées Centrafricaines pour protéger les populations civiles abandonnées aux mains des bandits et barbares.

La France fournit des armes aux Kurdes-Irakiens pour se défendre contre les islamistes. Il faut doter nos Forces Armées (FACA) des moyens matériels pour défendre la population civile, les enfants, les plus faibles, faire respecter de la justice sur le territoire.

Devant le refus de la Seleka de négocier, nous demandons l’application stricte des résolutions de l’ONU. Les groupes armés doivent être désarmés sur l’ensemble du territoire, du Nord au Sud, d’Est en Ouest. C’est la feuille de route de la Misca et des Sangaris.

Nous demandons l’arrestation des responsables des groupes armés, ceux qui manipulent la population, ceux qui fournissent les armes, ceux qui attisent la haine et divisent. Ces responsables de la Seleka ne sont plus légitimes. Ce sont des ennemis de la PAIX.



Les forces Misca, Sangaris et nos FACA doivent être déployées dans toutes les régions de la Centrafrique, à savoir Bamingui ; Ndélé ; Alindao ; Kembé ; Mingala ; Mobaye ; Djemah ; Obo ; Zemio ; Bria ; Ouadda ; Yalinga ; Dékoa ; Sibut ; Boda ; Boganangone ; Mbaïki ; Mongoumba ; Berbérati ; Carnot ; Gamboula ; Bakouma ; Bangassou ; • Gambo-Ouango ; Rafaï ; Kaga-Bandoro ; Mbrès ; Baboua ; Baoro ; Bouar ; Bimbo ; Boali ; Damara ; • Yaloké-Bossembélé ; Bakala ; Bambari ; Grimari ; Ippy ; Kouango ; Batangafo ; Bossangoa ; Bouca ; Kabo ; Markounda ; Bocaranga ; Bozoum ; Paoua ; Bambio ; Bayanga ; Nola ; Birao ; Ouanda Djallé

Si vous aimez votre pays, si vous voulez défendre votre village, si voulez la protection de vos parents, nous contacter pour qu’ensemble nous puissions trouver des solutions.

Nous contacter : http://sangothinktank.com/nous-contacter/ : sangothinktank@gmail.com
Martial SOUKE


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements