Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

RCA : Les étudiants annoncent une manifestation contre le contingent tchadien


- 13 Mars 2014 modifié le 13 Mars 2014 - 20:59

Les soldats tchadiens de la MISCA sont accusés de tirer à balle réelle sur une foule de deux milles étudiants sur le campus universitaire de Bangui.


AA-Bangui-Sylvester Krock

RCA : Les étudiants annoncent une manifestation contre le contingent tchadien
Centrafrique, Anadolu - Les étudiants du campus universitaire de Bangui ont annoncé leur intention de  manifester jeudi pour demander le départ du contingent tchadien de la force de la Mission Internationale de Soutien à la Centrafrique sous conduite afriacine (MISCA) suite aux incidents survenus mercredi sur le campus universitaire de Bangui.
 
« Ces tchadiens, on ne sait pas s’ils sont venus nous exterminer ou c’est pour nous protéger ? Nous soulignons que ce comportement doit cesser ; dans le cas contraire, nous demandons purement et simplement le retrait du contingent tchadien de la MISCA ou nous allons prendre notre responsabilité », a confié a Andolu, le président de l’ANECA (Association nationale des étudiants de Centrafrique) Raoul René Zanga.
 
Le contingent tchadien de la MISCA est accusé par l'ANECA de tirer, mercredi, à balles réelles sur une foule de deux milles manifestants essentiellement des chrétiens sur le campus universitaire de Bangui qui protestaient contre le non-versement de deux mois de Bourse. Les tirs n’ont pas fait de victime.
 
Le chargé de la communication au sein de la MISCA, contacté par téléphone par Anadolu pour commenter les faits, a été injoignable jeudi matin.
 
 « Le Premier ministre a fait une déclaration dans laquelle il a dit que ce mercredi, deux mois de bourse seront versés et les pensions vont également être payées. A l’écoute de ce communiqué, les étudiants ont quitté leurs maisons pour venir percevoir la bourse » a déclaré le président de l’ANECA.  
 
« Malheureusement, arrivés ici, la Bourse n’a pas été payée.  Nous sommes allés au trésor public, ils [la Direction générale (ndlr)] nous ont fait comprendre qu’il y a un problème technique. La  Bourse ne pourra pas être payée dans les 48 heures. Comme les étudiants ont quitté chez eux pour venir et qu’ils n’ont pas trouvé gain de cause, ils sont automatiquement descendus dans la rue, a ajouté le responsable estudiantin.
 
Raul a dénoncé le comportement des soldats tchadiens qui ont ouvert le feu au moment une réunion était en train de se déroulés pour résoudre le problème.
 
« Nous, les responsables des étudiants, nous sommes très mécontents. Nous dénonçons ce comportement barbare » a indiqué le responsable en expliquant que « pendant que les représentants des étudiants et le staff rectoral, ainsi que le Directeur général adjoint de la gendarmerie et le représentant de l’état major de la MISCA étaient en réunion au rectorat, en vue de trouver une solution, grande a été notre surprise de voir les MISCA tchadiens de passage tirer à balles réelles sur les étudiants ».
 
Le campus universitaire de Bangui compte 15.000 étudiants. Ils n’ont pas perçu depuis 6 mois une Bourse mensuelle de 30000 CFA (64 dollars usd pour chacun).


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

17.Posté par ADAM Valerie le 15/03/2014 07:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour la paix en Centrafrique, le problème du pétrole devra être à l'ordre de jours des débats, sans quoi la crise centrafricain ne trouvera jamis et jamis de solution. il ya donc nécessite de l'organisation d'une table ronde ou d'un sommet internationale par le gouvernement de transition avec les principaux protagonistes du pétrole Centrafricain et ses partenaires: il s'agit de
- Glimbert qui détient un contrat signé par le feu patassé
-Consortium Chine pétrolium et Soudan, contrat passé par M.BOZIZE
-La Qatari, contrat passé par M.DJOTODIA
-L'Afrique du sud, contrat passé par M.BOZIZE (bloc sud ouest à la frontière avec le congo)
-La France qui en fait la réserve d'avenir
-Le Tchad qui partage le même gisement
-Le Congo qui partage le même gisement
-le Cameroun qui doit assurer le transit vers le port de Kribi

les invités:
-La CEMAC
-LA CEEAC
-L'UA
-L'UE
-Les USA
-La Chine
-Le Japon
-L'inde

A l'issue de cette table ronde, le gouvernement doit prendre en compte les exigences de chaque partie, mettre en place une commission sous l'égide de

16.Posté par Le Duc le 14/03/2014 19:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce sont simplement des antibalakas qui meritent d etre plombés

15.Posté par Mayanga Rapin le 14/03/2014 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HASSAN ABDERAMAN BARKA, il te manque énormément d'éducation, idem pour tes d’opérettes soldats illitrés et analphabètes qui tirent sur les intellectuels Centrafricains (l'avenir de la Centrafrique).

14.Posté par hassan abderaman barka le 14/03/2014 12:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bien que c'est dur de supporter un tel arrieree, mais avec la situation que connait le pays ils sont oblige' de patienter. quant au contingent tchadien c'est bien qu'il tire a balle reelle...

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements