Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

RCA : Les étudiants peuls appellent le future président à inscrire leur situation dans la liste de ses priorités


Alwihda Info | Par DAHIROU Amadou - 6 Février 2016 modifié le 6 Février 2016 - 22:17

La communauté des étudiants peuls Centrafricains (CEPCA) rappelle ses preoccupations au future président qui sera élu et appelle à tous les Centrafricains à respecterle choix de la majorité.


Communiqué n°1/16

RCA : Les étudiants peuls appellent le future président à inscrire leur situation dans la liste de ses priorités
RCA : Les étudiants peuls appellent le future président à inscrire leur situation dans la liste de ses priorités
Nous, membres de la CEPCA annonçons notre satisfaction suite à la bonne tenue du premier tour des élections présidentielles et législatives dans notre pays et tenons à féliciter les efforts et la volonté affichée de nos concitoyens à laisser derrière eux la période sombre de la crise.

Saisissons cette occasion pour féliciter les candidats challengers au 1er tour et prions les autres malheureux de mobiliser massivement leurs sympathisants derrière le choix de la majorité pour nous permettre d’aboutir aux résultats consensuels.

Tenons aussi à rappeler à notre future président l’immensité de notre espoir porté sur lui pour garantir à tous les centrafricains la sécurité, la liberté et le choix de rentrer vivre dans son pays. Nous attendons son implication directe pour permettre le retour et le relogement de nos concitoyens qui vivent désespérément dans les camps des déplacés quasiment désertés des humanitaires.

Pour ce point nous insistons sur le fait qu’une attention particulière doit être accordée sur le relogement des déplacés peuls nomades qui sont mis souvent dans les oubliettes quant il s’agit des questions d’accès aux services publiques. Il faut noter qu’en ce moment ils sont des milliers à être pillés, leur bétail emporté et finissent dans les camps de fortune souvent en plein brousse dans les pays voisins sans aucun moyen de se reconstruire un avenir paisible. Au moment qu’ils ont perdu tous leur bétail, cette communauté a nécessairement perdu la raison de son nomadisme et doit s’adapter à une nouvelle mode de vie qui nécessite plus des moyens et plus d’accompagnement. Donc il est vraiment urgent de les accompagner à s’adapter notamment pour avoir un toit, favoriser l’éducation des enfants et former les jeunes bergers aux nouvelles professions.

Il en est de même pour le retour des éleveurs ayants réussi à sauvé certains de leur bétail avec une urgence en plus à garantir la sécurité dans les zones d’élevage et la rénovation des services et association en charge du développement d’élevage. Il est important de tenir compte de risque que constitue la circulation massive des armes de guerre dans l’arrière du pays sur la sécurité des éleveurs nomades notamment le fameux phénomène de Zaraguina ou des malfaiteurs isolés.

Dans l’attente de l’aboutissement au bout de ce processus électoral dans le calme, dans l’intelligence et la transparence nous souhaitons à nos compatriotes un bon choix pour nous apporter la paix, le développement et la cohésion sociale dans notre pays.

Fait à Alger le 26 Janvier 2016.
Le Président
DAHIROU Amadou


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements