Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

RCA : Les membres du gouvernement doivent déclarer leur patrimoine


- 24 Août 2014 modifié le 24 Août 2014 - 08:47


Déclarations de situation patrimoniale des membres du Gouvernement de Mahamat Kamoun 1.

Chers compatriotes,
Au dire de la Présidente de la République, la composition du gouvernement Mahamat Kamoun 1 fut difficile. Je pense que nous aurons probablement un gouvernement Mahamat Kamou 2, comme d’habitude.

Pour éviter le blocage que nous avons connu, pour une meilleure transition, car c’est de cette période de transition que dépendra l’avenir de notre pays, nous demandons à l’exécutif d’effectuer dès aujourd’hui une déclaration de leurs patrimoines.

C’est le moyen le plus simple d’identifier ceux qui viennent au gouvernement pour s’enrichir sur le dos du peuple.

Par exemple, à l’entrée au gouvernement d’un ministre, alors que ce dernier ne possède ni maison, ni compte d’épargne, nous estimons qu’à sa sortie du gouvernement, deux ans après, il ne pourrait détenir un compte d’épargne de plus de 30 millions de FCFA.

Le contrôle devra s’élargir à tous ceux qui sont emmenés à diriger les entreprises publiques, ENERCA, SODECA, SOCATEL. Un accent particulier doit être porté sur ceux qui sont en charge de diriger le Trésor Publique et la Douane.
Le ou la ministre qui construit une maison de plus de 50 millions au bout de 2 ans au gouvernement doit justifier l’origine des fonds. L’inspection Générale d’Etat doit se saisir de son dossier. S’agirait-il d’enrichissement illicite ?

La cause de nos malheurs aujourd’hui réside dans l’absence chronique d’exemplarité de nos dirigeants. On ne fait pas la politique dans l’optique de s’enrichir, c’est pour servir son peuple. Nous devons changer de paradigme. Nous disons au nouveau gouvernement que l’heure de détournement de fonds publics est révolue.

Le peuple demande la transparence. C’est le moyen le plus simple pour décourager certains qui ne viennent que pour voler l’argent destiné à construire les routes, les hôpitaux, les écoles.

Nous demandons aux membres du CNT de travailler sur le sujet. C’est au peuple, ou bien à sa représentation de se saisir de ce sujet. Arrêtez de détourner les fonds destinés à construire les routes, les hôpitaux et les écoles. Pensez à l’avenir de nos enfants.

Vive la République Centrafricaine
Martial SOUKE – Membre de l’organisation www.sangothinktank.com
sangothinktank@gmail.com


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements