Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

RCA : Les musulmans du KM5 s'adressent à la Présidente Samba Panza


- 31 Mars 2014 modifié le 31 Mars 2014 - 13:06


A son Excellence,
Madame Catherine SAMBA PANZA
Présidente de la transition
République centrafricaine
 
Bangui, le 31 mars 2014
 
Objet : lettre ouverte
 
Excellence, Madame la Présidente,
 
Nous, collectif des musulmans du Km5 avons suivi avec beaucoup d'attentions votre dernier discours faisant le bilan de vos deux premiers mois à la tête de la RCA. Malheureusement, vous n’avez apporté aucune solution à travers ce discours, à nos attentes. Pire, vous semblez découvrir les réalités de la situation de notre pays que maintenant. Et pourtant, vous avez été élue par le Conseil National de Transition (CNT) suite à la démission du Président Michel Ndjotodjia et de son Premier Ministre Nicolas Tiangaye pour pallier aux manquements et autres carences constatés dans la gouvernance de notre pays, à un moment où des signaux d’alarmes sur les conditions de pré-génocide étaient tirés par toutes les ONG présentes sur place.
 
Il faut rappeler que vous aviez été une fine négociatrice politique en œuvrant à la réconciliation historique entre le Pr Abel Goumba et le Président David Dacko ; que vous aviez également été une opératrice économique talentueuse avant votre nomination comme Maire de Bangui ; que c’est fort de toutes ces expériences que vous avez postulé à la magistrature suprême de notre pays. Par conséquent, vous êtes une actrice totalement avertie de la situation économique et socio-politico-militaro- confessionnelle explosive que traversait notre pays. Or, dans vos différentes interventions vous semblez découvrir les réalités de la situation. Autrement dit, vous êtes en train de donner raison au Président Michel Ndjotodia en faisant cependant pire que lui en un temps record. Que conclura cette fois-ci le Président Hollande ? Dira-t-il qu’on ne laissera pas une Présidente qui n’a pas su appliquer sa profession de foi, qui s’est entourée de personnes qui découvrent les réalités centrafricaines et utilisent les mêmes argumentaires des pourfendeurs de l’unité nationale? Faudra-t-il vous pousser également à la démission pour incompétence ?
 
Excellence, le moment est grave et chaque instant compte pour sauver des vies dans notre pays. Si vous pensez que le défi actuel est irréalisable ou insurmontable, prenez votre responsabilité et tirez les conséquences qui s'imposent, au lieu de chercher des boucs émissaires.
 
Il est également temps pour nous centrafricains, d’arrêter de faire tout et son contraire en appelant au secours encore et encore les forces étrangères tout en les tenant pour responsables de nos échecs. À force, nous finirons non seulement par les décourager avec notre ingratitude mais aussi par devenir un fardeau pour eux : alors, plus personne ne voudra dans ces conditions venir nous aider.
 
Madame la Présidente, qui gouverne la RCA aujourd'hui? C'est vous ou bien c'est la milice anti-Balaka? Il est urgent pour vous d'affronter les problèmes avec courage et détermination. Car, on ne peut pas diriger un pays dans l’anarchie. Vous laissez les anti-Balaka ainsi que certains éléments des forces armées centrafricaines ternir davantage l’image de notre pays aux yeux du monde entier par des actes de cannibalisme (anti-Balaka) et de lynchage (éléments des FACA). Or, même dans la jungle, les animaux de la même espèce ne se mangent pas entre eux. Les anti-balaka constituent à cet effet, l’une des exceptions qui confirment la règle.
 
Depuis le 05 décembre 2013, date de leur tentative avortée de prise de pouvoir, ces bandits, pilleurs et cannibales n’ont cessé de nous attaquer. Ils nous épient, tuent par lâcheté les plus fragiles et les plus isolés d'entre nous, dépiècent leurs corps pour les manger ou les vendre en détail à leurs semblables sur les marchés. Et ce, sous l’œil des caméras du monde entier sans se soucier de l’impact que cela pourrait avoir sur l’image de notre pays. Les anti-balaka dans leur bestialité affirment que la chair musulmane est meilleure parce que les musulmans seraient très intelligents. Leurs agissements dépassent l’entendement humain. Quelle abomination ! Vous n’avez rien dit à ce propos, encore moins votre gouvernement.
 
Ils ont chassé l’essentiel de la population musulmane de toute la moitié ouest de notre pays en pratiquant systématiquement un nettoyage ethnico-religieux à leur encontre. Ils ont pillé tous les biens appartenant aux musulmans dont des marchandises, des habitations, des cheptels bovins. Ils ont détruit tous nos lieux de cultes dont certains sont transformés en bars dancing où l’alcool coule à flot. Nous, qui avions refusé de partir en exil, sommes encerclés puis attaqués perpétuellement dans le but de nous massacrer et s’accaparer de nos biens.
 
C’est donc face à cette situation, et par instinct de survie que nous avons décidé de nous organiser en groupe des résistants. Nous n’attaquons personne. Nous nous défendons seulement dans le cadre d’une légitime défense, car l'Etat qui est censé nous protéger nous a abandonné.
 
Excellence, si les anti-Balaka manipulés par certains hommes politiques inconscients atteignaient leur objectif, alors la partition de notre pays en deux serait inéluctable. Car, chasser la population musulmane de toute la moitié ouest (y compris Bangui) revient à légitimer de fait cette partition du pays. Est-ce votre souhait ? Par conséquent désarmer le Km5 supposé abriter beaucoup d’armes sans aucune garantie de sécurité pour la population ainsi que pour leurs biens, revient à aider les anti-Balaka à atteindre leur but génocidaire. A cet effet, nous appelons la communauté internationale à une vigilance plus accrue. Nous sollicitons les professionnels de droit à saisir préventivement les instances internationales compétentes en la matière.
 
Dans votre interview sur TV5 et France 24 du 2 mars 2014 à Kinshasa, vous aviez déclaré que les musulmans sont partis avec des capitaux et que cela pourrait constituer une opportunité pour les centrafricains autochtones d’occuper l’espace laissé. Une telle affirmation démontre à suffisance votre compréhension du problème centrafricain, en particulier ce qui est arrivé aux musulmans centrafricains. C’est très grave et inacceptable.
 
Pendant que des centrafricains perdent leur vie, vous y voyiez des opportunités d’affaires. Est-ce également votre ambition pour le Km5 ?
 
Si tel est le cas, nous sommes déterminés à nous défendre, car nous sommes également chez nous, dans notre pays. Rappelez-vous Madame la Présidente qu’historiquement, l’origine du Km5 fut liée au destin du village haoussa de Bangui (patrimoine mondial de l’Unesco) qui faisait partie des villages autochtones à l’emplacement actuel de la gendarmerie nationale autour de ce qu’allait devenir la ville Bangui. Nos arrières grands parents avaient accepté de se plier aux injonctions des colons pour le besoin de l’agrandissement et de l’urbanisation de la ville en acceptant leur transfert d’abord à Lakouanga puis au Km5 actuel appelé à l’origine Kolongo. Ce fut un endroit inhospitalier qui avait nécessité d’énormes sacrifices pour devenir aujourd’hui une zone attractive et lucrativement très convoitée (poumon de l’activité commerciale de la ville de Bangui et pourvoyeur des recettes fiscales). Par conséquent, nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone, nous réclamons les mêmes droits que tout le monde. Nous n'irons cette fois-ci nulle part. Ceux qui pensent qu'ils vont nous obliger à partir se trompent.
 
Certes, nous sommes conscients que pour vous tout comme pour les forces internationales de maintien de la paix, le cas Km5 (à la fois zone d’habitation et marché) est devenu une équation très compliquée à résoudre. Que faire ?
 
- désarmer cette zone de 3km² et laisser sa population musulmane à la prédation des miliciens anti-balaka ?
 
- maintenir le statuquo en laissant le Km5 avec ses comités d’auto-défense au risque de constituer un goulot d’étranglement qui entraverait la libre circulation dans la zone et par représailles dans tout Bangui?
 
- déplacer toute la population musulmane vers le Nord-est en livrant leurs biens à l'appétit et au pillage de la milice chrétienne comme cela a été le cas pour les autres quartiers musulmans de la capitale et de toute la moitié ouest du pays ?
 
Madame la Présidente, nous sommes pour une Centrafrique démilitarisée, désarmée où tous les enfants de ce pays vivraient harmonieusement dans une concorde nationale. Mais, vu la complexité de la situation, le désarmement du Km5 ne doit pas être fait dans la précipitation et à vue, sinon l’on risque de reproduire les mêmes erreurs commises par les Sangaris avec inévitablement les mêmes conséquences.
 
Nous avons encore en mémoire la partialité des éléments français de l’opération Sangaris qui désarmaient les musulmans pour les livrer systématiquement à la vindicte populaire, lançant à n’en point douter pendant le mois de décembre 2013, le début des opérations de nettoyage ethnico-religieux que tout le monde déplore encore aujourd’hui.
 
Excellence, Madame la Présidente, contrairement aux autres quartiers de Bangui, le Km5 est dépourvu depuis toujours des infrastructures publiques socio-éducatives et de santé qui soient en adéquation avec son développement. De ce fait, il va de soi que nous sommes prêts à adhérer à un projet global de sécurisation et de restauration de l’autorité de l’Etat dans toute la ville de Bangui et au-delà sur toute l’étendue de notre territoire national. Nous souhaitons pouvoir enterrer nos morts dans la dignité, vaquer à nos occupations en toute sécurité, envoyer nos enfants au collège, au lycée et à l’Université sans crainte, aller à l’hôpital pour nous soigner sans aucun risque.
 
Nous aspirons à la paix et à une sincère réconciliation nationale
 
Veuillez agréer Excellence, Madame la Présidente, l’expression de notre haute considération.
 
Collectif des musulmans du Km5



1.Posté par zo kouè zo le 01/04/2014 17:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà une analyse partiale de la crise

1) où étiez quand les seleka causaient du tort à vos"frères"?
2) vous avez brulé les maisons de vos voisins qui ont fuit les represailles pourquoi?
3) vs sortez de votre refuge pour aller tuer des innocents...

2.Posté par Jus le 01/04/2014 23:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que cette analyse est correcte, on ne peut pas laisser toute une population entière entre les mains des tueurs. Tous les quartiers de Bangui doivent être désarmés au même moment pour éviter que les uns puissent tomber sur les autres. On ne peut pas vivre dans le passé, il ft tourner la page et se projeter vers l'avenir.

3.Posté par Melaz le 02/04/2014 00:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Votre lettre appelle à la division et à la haine. Vous n avez pas idée de ce qu il est question. Je suis désolée mais nous devons rester vigilants. L afrique est en train de perdre son âme à cause de gens comme vous

4.Posté par pitié le 03/04/2014 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pitié pour l afrique je comprends aujourd hui que nous sommes victimes de manipulation pour nous diviser ,mais je comprends deux choses les musulmans soutiennent les musulmans et les chretiens aussi font pareille asseillons nous un jour et reflechissons regardont la couleur de notre peau avant meme de pensé a une difference de relation , regardons qu on respire tous et qu on a tous un sang qui coulent en nous et qu on se dise enfin qu on est des etres humains , malgré nos differences d opinion on doit vivre ensemble seul Dieu doit juger , nous les humains on a pas le droit de juger et de se faire justice la vengence appel que la vengence et apres qu est ce qui restera de l afrique rien , parce que ces memes qui nous poussent a nous entretuer viennet apres pour nous piller et voler nos richesses pour apres nous traiter de pauvre ailler pitier de ce berceau de l humanité

5.Posté par DJANKA le 22/04/2014 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je soutiens cet article à 100 %. Car beaucoup de centrafricains ne connaissent pas bien la réalité de ce Pays appelé la RCA ! y compris la présidente de la République. Une bonne partie des musulmans de Centrafrique est une population qu'on peut considérer d'autochtone. Seuls les musulmans peuvent donner la version correcte de l'histoire de la ville de Bangui. Je défie quiconque qui dira le contraire par ces quelques questions : Qui est monsieur MAMADOU MBAÎKI ? Qui peut donner l'histoire de ce marché baptisé à son nom ? Qui est SAMBO ? Qui est BOUHARI ? Qui sont les DODO, DJANKADO, DANGABO, SADJO, YALO, BOUBA YAKA pour ne citer que ces grandes familles qui ont fondé le quartier de PK5. Je renvoie quiconque aux archives de la république Centrafricaine avant de dire qui est autochtone ou qui ne l'est pas. MERCI.

6.Posté par Josky boroko le 29/04/2014 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
b[Cet article est clair. je prie tout lecteur de bonne foi et qui se dit Centraficain de bien vouloir le faire lire a ceux qui n,ont pas eu la chance d,entrer en possession. cela leur permettra d,apprendre un tout petit peu l,histoire des Musulmans de centrafrique qui en realite s,il faut le dire ces musulmans sont les vrais centraficains a s,installer en RCA apres les pygmes et les NDRI.Et je soutiens l,argument de Djanka ci- haut qui disait que les Centrafricains chretiens ne connaissent pas l,histoire de la RCA mais pretendent qu,ils sont les vrais Centrafricains. Tout le probleme des chretiens centrafricains c,est l,ignorance, la jalousie envers les musulmans et envers leurs propres freres et soeurs centrafricains. C,est des paresseux des gens qui ne veulent pas travailler qui passent leur temps a critiquer les autres et ne proposent pas des solutions concretes aux problemes, qui ne passent que leur temps a boire l,alcool 7jours sur 7 a causer l,adultere couchant avec des femmes d'autrui propageant ainsi le Sida ect.... Bref, je comprends parfaitement la haine des centrafricains chretiens qui n,ont pas pu supporter la prise de pouvoir par les musulmans qui malheureusement n,a que durer 10 mois et ceci parce que la France a ete complice dans le depart ou la demission de Michel Djotodia sinon aucun anti-balaka pouvait rester en centrafrique on les aurait chasse tous . je rapele ici que Patasse a enmene de Baya Moulengue qui ont commis des massacres , viole des femmes , coucher avec des femmes d,autrui dans le lit conjugal cependant que l,homme etait couche,et cache sous le meme lit entrain d.ecouter le cri de sa femme qui encaissait le coup dur et tout cela personne s,est souleve pour attaquer les Congolais vivant en RCA pourquoi?parce que justement c,est un Chretien au pouvoir. Deuxiemement Bozize est arrive au pouvoir par le soutien sous multiformes des chadiens et il y a eu des morts personne en a fait un grand probleme . Alors l,arrivee de Djotodia musulman au pouvoir n,a pas du tout arrange les chretiens centrafricains surtout les Gbaya Bossangoa puis ceux d,autres regions. Vous etes racistes, nous sommes partis de centrafrique mais pas tous. C,est une strategie . Ceux qui sont restes a Bangui et ceux qui sont transportes vers Bambari ne baisseront jamais les bras. Nous qui sommes sortis vers les pays voisins c,est un repli tactique . Nous ne dormons pas. Detrompez vous. si vous ne changez pas de mentalite et si vous ne nous demandez pas pardon pour le tort que vous nous avez commis vous regreterez toute votre vie. La Seleka seule qui est a Bangui est capable de defier toute l,armee centrafricaine et les Anti Balaka composes de poltrons et combien de fois si ceux qui sont vers Birao ,Sido doivent descendre sur Bangui lourdement armes jusqu,aux dents? Je vous demande de changer votre langage et votre arrogance.Sur ce , je termine

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements