Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

RCA : Ma réponse sympathique à Peter Bouckaert (Human Rights Watch)


- 7 Février 2014 modifié le 7 Février 2014 - 10:29


RCA : Ma réponse sympathique à Peter Bouckaert (Human Rights Watch)
Monsieur Peter Bouckaert,
 
Merci pour votre lucidité dans la compréhension de la situation qui prévaut en RCA.
 
J'approuve toutes vos remarques pertinentes. Cependant, mes pensées vont à ces 1600gamins mobilisés, certains arborant leurs croix gammées, mes chers compatriotes qui se consument sous cette chaleur tropicale. La France n'est pas en guerre dans ce pays, elle est venue aider les enfants de ce pays.
 
Ce qui m'étonne, c'est surtout la réaction du Général Francisco Soriano, Commandant de la Force Sangaris en République Centrafricaine (RCA), "qui semble porter un regard différent de celui du vôtre, Peter Bouckaert" et qui apparemment ne contrôle même pas la ville de Bangui, et encore moins des villes et villages de province.
 
Quand les tueurs, les assassins finiront eux-mêmes par être tués, la paix reviendra et on aura ramené la paix et les vainqueurs vont claironner la victoire.
 
Tout porte à croire que ce pays est mis en jachère. Et même déjà mis en enchères par l’ONU que même la France, membre permanent doit prier, supplier, agiter ses muscles pour qu’elle sorte les cotisations des pays membres même les plus meurtris, même Babakar Gaye représentant spécial de Ban Ki-Moon mange dedans. Cela rappelle trop la Société Des Nations (SDN).
 
Bien entendu, c'est à cause de la mal-gouvernance menée depuis des décennies par des individus qui sont installés le plus souvent au pouvoir par la France, capable de faire et de défaire. Pourquoi infantiliser tout un peuple.
 
Certaines questions que se posent à tort ou à raison les Centrafricains et j'en ai aucune réponse pour ma part. Par exemple, pour quelles raisons des pics de violence sont atteints à certains moments précis lorsque la France veut négocier aux Nations Unis ou bien entreprendre une autre quelconque démarche médiatique?
 
Comment dans ce pays enclavé des bandes armées font-ils pour se ravitailler en carburant et circuler librement dans des pick-up volés ? Comment expliquer qu’ils ne sont jamais à court de munitions ? Où se trouvent les sources de ravitaillement ?  Pour quelles raisons toutes les grandes villes du pays sont abandonnées à elles-mêmes avec leur population? Bangui la capitale est-elle une simple vitrine, l'arbre qui cache la forêt?
 
Pour quelles raisons les militaires Centrafricains tous formés par des Conseillers et des Instructeurs Français ont-ils été démobilisés, désarmés et tenus à l'écart dès le début de cette Opération Sangaris? 

Evidemment, c'est vraiment "Une performance dont peu d'armées seraient capables".

Le lynchage d'un frère d'armes par des frères d'armes s'explique par des frustrations, par ce reniement de la valeur de l'autre qui voit les siens tombés comme des mouches (Kongowara, Karnou). 
 
Et ce mercantiliste,
 
Qui succède à son frère toujours Sénégalais, Le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en Centrafrique, Lamine Cissé, en son temps qui a fait la même chose, le même coup, les mêmes trafics de diamant.
 
Et en voilà un qui recommence. Tout ça pour quel bilan ? Tous les deux des Généraux Tirailleurs Sénégalais. La France ne cesse de répéter que c’est d’abord aux Africains et voilà un Africain Représentant de ce Gros Machin comme disait le Général De Gaulle !!
 
Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la République centrafricaine, Babacar Gaye, peut-être sorti de l’île de Gorée et qui se manifeste enfin en faisant son griot. Où était-il devant des milliers de morts à Bangui, Boda, Bossangoa, Bouar, Berbérati, Bozoum, Bocaranga, Bohong, Carnot, Sibut, etc… !!!
 
Bref il justifie son salaire mirobolant dans un pays où les salaires et les soldes ne sont plus payés. « Un sinistre négrier ». Que Monsieur Babakar Gaye nous désigne les commanditaires de tous ces crimes pour justifier sa présence et son rôle en Centrafrique. Je le mets à défi de prouver qu’il y a la fumée sans feu. Que ça soit des soi-disant SELEKA et en même temps FACA n’a pas paradé dans sa pick-up volée terrorisant la population intimidant ses propres frères d’armes.
 Comment se fait-il qu’un élément parmi les 4000militaires rassemblés soit reconnu comme tel ?
 Babakar Gaye, tu fais la honte de l’Afrique. Tu manges dans le sang du noir.
 
Dans cette situation instrumentalisée, je demande aux FACA de prendre leur responsabilité et d'agir avec beaucoup de dignités dans le sens de ZO KWE ZO protégeant des civils non-armés.
J’ai la confiance en la sagesse Centrafricaine.
Michel Chantry


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements