Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

RCA : Un groupe armé d'officiers FACA revendique les combats à la frontière camerounaise


- 12 Janvier 2014 modifié le 12 Janvier 2014 - 20:18

Depuis le vendredi 10 Décembre 2014 à 16h45min, les villes frontalières de Cantonnier et Béloko sont passées sous le contrôle de nos vaillants combattants placés sous le commandement de nos valeureux officiers des FACA.


Haut Conseil de Résistance et de Redressement National - Communiqué de Presse N°001

Depuis le vendredi 10 Janvier 2014 à 16h45min, les villes frontalières de Cantonnier et Béloko sont passées sous le contrôle de nos vaillants combattants placés sous le commandement de nos valeureux officiers des FACA.

Cette intervention patriotique et salutaire s’est opérée au moment où les éléments de la SELEKA, déboussolés par la démission de leur chef Michel Djotodia se livraient à des exactions de tout genre (assassinat des jeunes, pillage des maisons d’habitation et des structures bancaire de la ville, destruction des églises protestantes) sur la paisible population des villes précitées.

Les attaques perpétrées par les éléments de la SELEKA ont obligé la population de se réfugier dans la ville camerounaise voisine de Garoua – Boulaï.

La coordination du HCRRN voudrait à travers le présent communiqué prendre la communauté internationale et nationale à témoins de ces comportements barbares et irresponsables de la part de la SELEKA.

Et par la même occasion, nous voulons rassurer l’opinion de notre bonne volonté de travailler de concert avec les Forces de la MISCA pour ramener la paix tant recherchée.

De même, nous avons capturé plusieurs éléments de la SELEKA qui ont été par la suite remis aux éléments de la MISCA qui assurent actuellement leur sécurité en attendant d’être rapatriés dans leurs pays d’origine.
  • Le HCRRN, en prenant acte de la démission de l’incapable responsable de la SELEKA s’oppose fermement à la candidature de M. Alexandre Ferdinand Nguendet, un autre SELEKA à la succession de son mentor Michel Djotodia.
  • L’ouverture d’une enquête sur les multiples crimes commis par les SELEKA et leurs complices ;
  • Le HCRRN exige le remaniement total du Conseil National de Transition, un cercle d’amis formé à 90% des SELEKA ;
  • Le retrait pur et simple de M. Alexandre Ferdinand Nguendet, une autre incarnation du chaos centrafricain à la tête du Conseil National de Transition juste après la fin de ses 15 jours ;
  • Le cantonnement et le rapatriement des SELEKA d’origine étrangère ;
  • La réintégration des Forces de Défenses et de Sécurités dans leurs fonctions ;
  • L’incorporation des différents combattants pour la Liberté et le démarrage rapide du processus DDR;
  • Et l’ouverture immédiate d’une Concertation Nationale sans exclusion après l’élection du nouveau Président de la Transition.
Le HCRRN lance un vibrant appel à la population des villes occupées et particulièrement aux fonctionnaires et agents de l’Etat de regagner leurs domiciles et leurs lieux de travail afin de vaquer librement à leurs occupations.

Fait à Beloko le 12 Janvier 2014,

Le Porte Parole,
Boris DANBOY

Le Coordonnateur
Kevin Sosthène KPEFIO

Email : nouvelcentrafrique@gmail.com


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements