Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

RCA : Une hostilité de grande envergure s'annonce, prévient Abakar Saboune


Alwihda Info | Par Abakar Sabone - 15 Mai 2015 modifié le 15 Mai 2015 - 00:21


Centrafrique : Une hostilité de grande envergure dans les jours à venir (Abakar Saboune)
Centrafrique : Une hostilité de grande envergure dans les jours à venir (Abakar Saboune)
Le MLCJ (Mouvement des Libérateurs Centrafricains pour la Justice), signataire de l’accord de Brazzaville du 23 Juillet 2014, constate avec regret et amertume le manque de volonté politique de Catherine Samba-Panza et de son gouvernement à résoudre la crise Centrafricaine par la tenue d’un Forum inclusif comme a souhaité la population civile Centrafricaine, les groupes armés ainsi que la communauté internationale et La France.

Le MLCJ a constaté de nombreux dérapages et irrégularité ces derniers jours dans le déroulement de ce forum national , l’arrestation arbitraire de certains hommes politiques Centrafricains, le dysfonctionnement, l’absence de la motivation et le bilan néfaste de soi-disant forum national qui n’a accouché rien de particulier à part la répartition des postes, distribution des primes et l’arrestation arbitraire à Bangui de certains hommes politiques. Le MLCJ considère comme un fiasco total ce forum national taillé sur mesure dans le seul but est de regrouper les pauvres et immatures hommes politiques Centrafricains afin de proroger la transition de Samba-Panza et son gouvernement.

Madame Catherine Samba-Panza reste raide et sourde aux nombreux conseils de ses compatriotes, du Médiateur de la crise Centrafricaine en la personne de son Excellence, Monsieur Dénis SASSOU-NGUESSO, Président de la République du Congo et du Président en exercice du CEAC, son Excellence Idriss DEBY ITNO Président de la République du Tchad.
C’est dans cette optique que le MLCJ crie haut et très fort qu’il ne se reconnait pas dans cet accord de DDR signé lors de ce forum exclusif à Bangui et ne participera pas au programme de désarmement car il n’est signataire d’aucun document au cours de ce forum.

Le MLCJ ne reconnait plus et remet en question la légitimité de cette transition car le délai normal de cette transition est dépassé selon les accords de Libreville.

Par ailleurs, le MLCJ réaffirme son ferme attachement à la sécurité, à la stabilité, la paix, à la démocratie et au respect de droit de l’homme. Cependant il ne se retrouve pas dans la conclusion de ce forum du moins tous accords sortis de ce forum et refuse catégoriquement à ce que ses éléments soient désarmés dû au fait à la non-participation de MLCJ au forum et la non prise en compte de ses préoccupations avant le forum national du 4 Mai au 11 Mai 2014 à Bangui.

le MLCJ par la voix de son Président Abakar Sabone tient à prendre à témoin l’opinion nationale et internationale des conséquences des actes ignobles posés par Samba et son gouvernement d’une dictature camouflée dirigée de loin par l’homme de l’ombre Jean-Jacques DEMAFOUTH qui pourront entraver dans les jours à venir une hostilité de grande envergure. Les Centrafricains ont souhaité trouvé une solution définitive à travers ce forum pour une paix durable qui est gage d’un avenir prospère mais dommage le retour à la case du départ semble imminent.

Le monde entier sera témoin

Fait à Kabo le 14 Mai 2015
Président du MLCJ
Abakar Sabone


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements