Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

RCA : Une tentative "d'activités militaires de déstabilisation depuis le Tchad" (ministère Justice)


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 24 Juin 2017 modifié le 24 Juin 2017 - 23:38

"Pour le cas précis de la RCA, nous avons détecté un homme politique centrafricain dénommé Abdoulaye Hissein, qui avait voulu à partir du Tchad, mener une entreprise de trafic d'armes et de matériels connexes de tous types, et d'assistants techniques et de formations, et toutes aides financières en rapport avec les activités militaires de déstabilisations de son pays", a déclaré le ministre de la Justice.


Un milicien anti-Balaka dépoussière sa machette en Centrafrique. Crédits : Sources
Un milicien anti-Balaka dépoussière sa machette en Centrafrique. Crédits : Sources
Le Tchad lance un mandat d'arrêt international contre le chef rebelle centrafricain Abdoulaye Hissein pour tentative des trafics d'armes à partir du Tchad pour des visées destabilatrices contre la Centrafrique.

L'annonce a été faite aujourd'hui, au cours d'une communication du ministre de la Justice et des Droits de l'Homme, Ahmat Mahamat Hassan.

"Pour le cas précis de la RCA, nous avons détecté un homme politique centrafricain dénommé Abdoulaye Hissein, qui avait voulu à partir du Tchad, mener une entreprise de trafic d'armes et de matériels connexes de tous types, et d'assistants techniques et de formations, et toutes aides financières en rapport avec les activités militaires de déstabilisations de son pays", a déclaré le ministre de la Justice.

Le 17 mai 2017, le conseil de sécurité de l'ONU a inscrit le nom d'Abdoulaye Hissein sur la liste des personnes et entités visées par les mesures imposées par la résolution 2339. A ce jour, les fonds et les avoirs financiers directs et indirects détectés dans des établissements de crédit nationaux d'Abdoulaye Hissein sur le territoire tchadien ont été "gelés", assure le ministère de la Justice.

Le gouvernement prend aussi toute mesure interdisant l'entrée ou le passage en transit d'Abdoulaye Hissein sur le territoire, ou à partir du territoire.

"Nous invitions chaque citoyen tchadien et autre individu vivant légalement au Tchad en possession d'une quelconque information le concernant de nous alerter en toute urgence et d'alerter toute autorité judiciaire qui sera en mesure d'en donner suite", a appelé le garde des sceaux.

Abdoulaye Hissein a dirigé le parti politique Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix avant de devenir ministre de la Jeunesse et des Sports du gouvernement de l'ancien Président centrafricain, Michel Djotodia. L'ONU et le Tchad l'accusent d'avoir "dirigé les milices armés à Bangui, en particulier dans le quartier du PK5, au 3ème arrondissement de Bangui", et d'avoir "posé plusieurs actes qui compromettent la paix, la stabilité et la sécurité en RCA, en violation de l'embargo sur les armes".