Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

RCA : Viol de filles par les éléments de Sangaris et leurs chiens à l'Est du pays


Alwihda Info | Par HAMAT MAL-MAL Essène - 28 Avril 2014 modifié le 28 Avril 2014 - 13:18


BAVURES DES ELEMENTS DE SANGARIS EN CENTRAFRIQUE

Des soldats français de l'opération Sangaris à Bangui le 25 décembre 2013 Crédit : AFP / MIGUEL MEDINA
Des soldats français de l'opération Sangaris à Bangui le 25 décembre 2013 Crédit : AFP / MIGUEL MEDINA
L’arrivée des troupes françaises de l’opération SANGARIS dans les villes de l’est de Centrafrique a été à l’origine de la panique au sein de la population conformément aux comportements contre les musulmans de celles-ci à Bangui. Leurs déploiements ont commencé à corroborer la thèse de semeurs de troubles car le 23 avril 2014, une fille de 16 ans vendeuse à la sauvette a été violée par deux éléments français de SANGARIS basés à Bria. Ce viol a été suivi de la livraison de cette jeune fille SIDONIE pour une promesse de 40.000 FCFA à leur chien de guerre qui après les relations sexuelles atroces a occasionné des blessures sur cette dernière. Les faits se sont produits à l’aérodrome de Bria. Suite à l’intervention d’un jeune homme, cette fille a été conduite à l’hôpital préfectoral de Bria pour des soins. Ces éléments ont proféré des menaces à l’endroit de la fille et du jeune homme pour une éventuelle propagation de la nouvelle. Cet évènement a suscité la colère les jeunes de quartier Bornou à Bria qui ont utilisé des jets de mangues pourries pour lancer sur les militaires français.

Une semaine avant, le même acte s’est passé à Bambari sur une fille sans son consentement et qui aurait perçu 50.000 FCFA au moment où les populations accueillaient chaleureusement les déplacés et retournés venus de Bangui.

Aussi, les militaires français se livrent également à l’exploitation illégale de la faune, du diamant et des minerais divers par les gros tracteurs. Les chasseurs aperçoivent souvent l’atterrissage des hélicoptères dans les galeries forestières sur les axes Bria-Ippy et Bria –Ouadda. Deux militaires sont morts suite aux morsures de serpent à 25km de Bria axe Ippy le 15 avril 2014.

L a ville de Bria est restée calme après la panique le jour de l’arrivée des forces SANGARIS. La situation est maîtrisée grâce aux actions du comité des sages, du comité de sensibilisation avec l’appui de la radio Baranbgaké qui ont fait un travail formidable pour rassurer la population et rappeler les forces françaises sur leurs missions.
La France risque une traversée du désert dans cette partie de la Centrafrique où la majorité des populations sont favorables à la partition. Affaire à suivre…

Pour le Parti Politique FRONT DU PEUPLE LIBRE (FPL)
Dr HAMAT MAL-MAL Essène : malmalesseine@yahoo.fr




1.Posté par Kobangbo le 28/04/2014 19:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Disant merci, à un illettré comme bozizé qui a conduit la centrafrique dans cette macabre situation. Il faut espérer que un jour tous cela doit prendre fin, c''est dommage qu''il n''y est pas un homme politique en centrafrique comme la Bokassa en ce mom

2.Posté par Mbarga le 29/04/2014 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je partage votre souffrance, votre détresse! Ernestine Zongoula!

3.Posté par nibabayom jean claude le 29/05/2014 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dieu est notre seul solution, ce n'est ni UN, ni Sangaris, ni misca.
j'ai total confiance à la FACA terminé

4.Posté par theodore le 01/04/2016 02:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La femme noire a été réduite depuis longtemps à l état d objet sexuel. En faisant copuler ces jeunes filles avec des chiens (sans doute filmées), ils n ont fait que révéler ce mépris pour ceux qu ils considèrent comme des animaux ! Je n ose pas imaginer tout ce qui est caché.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements