Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

RCA: communiqué du Collectif des Officiers Libres


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 9 Juin 2008 modifié le 9 Juin 2008 - 18:46

Mr Jean Jacques DEMAFOUTH, ancien conseiller juridique à la présidence de la république, le tout puissant patron de la redoutable CNRI (Service de renseignement et d’action militaire) semble céder à une de ses faiblesse : la panique. Il démontre par son déballage irresponsable et outrancier les limites de ses compétences d’homme d’Etat.


COLLECTIF DES OFFICIERS LIBRES
LA LIBERTE, TOUT POUR LA LIBERTE




COMMUNIQUE DE PRESSE
SUR LES DECLARATIONS SUCCESSIVES DE Mr J. J. DEMAFOUTH


L’ancien ministre de la Défense de l’ancien Président Centrafricain A.F. PATASSE, vient une fois de plus de faire une sortie radiophonique sur les sujets brûlants et sulfureux qui se résument à :
1-les interventions et leurs conséquences, des troupes du MLC de Jean Pierre BEMBA.
2-l’affaire dite de KEMBE où les forces de sécurité et de défense ont rétabli l’ordre
Public dans des conditions dites contestables.
Apres avoir libéré une longue tirade dans les colonnes du journal en ligne « L’INDEPENDANT »suivi d’un monologue en terme de plaidoirie pro domo sur les ondes d’AFRICA N°1.
Mr Jean Jacques DEMAFOUTH ancien conseiller juridique à la présidence de la république, le tout puissant patron de la redoutable CNRI (Service de renseignement et d’action militaire) semble céder à une de ses faiblesse : la panique. Il démontre par son déballage irresponsable et outrancier les limites de ses compétences d’homme d’Etat.Mettant en cause pèle mêle des services de l’Etat ,des officiers voire son ami personnel Jean Pierre BEMBA qu’il a même fréquenté il y a peu dans l’exil, il s’en prend à son ancien patron qu’il a rencontré récemment pour faire allégeance avant d’aller rencontrer dans la précipitation,le Président BOZIZE et signer avec lui un « accord de paix » dont on se demande quand et où les négociations ont eu lieu pour aboutir à ladite signature qui reste muette sur les problèmes structurels de la République Centrafricaine et qui ne sauraient se résumer à une amnistie générale,au partage de poste par la formation d’un gouvernement d’union nationale,véritable pis aller ,et à un soit disant programme commun dont on ne connaît aucun contenu si ce n’est la réclamation d’une armée républicaine,par l’ancien ministre de la Défense qui n’a pas pu le faire avec son chef d’état major de l’époque(comme par hasard un certain général BOZIZE…).Mettant en douceur sous le boisseau,l’exigence d’un véritable dialogue global,politique et inclusif,avec son complice de plus de 20 ans lors de leur énième retrouvaille en amis ,se connaissant bien, ce qui lui a permis par la multiplication de ses déclarations à l’emporte pièce d’occuper les médias et de faire diversion.

Le Collectif des Officiers Libres et les hommes du rang acquis à la cause de la défense des valeurs républicaines.

1- demandent à Mr Jean Jacques DEMAFOUTH de faire preuve de retenue et de sens de responsabilités en arrêtant ses déclarations irresponsables et outrancières.
2- L’invite à la patience et à plus de maîtrise dans l’attente d’un cadre approprié où il pourra s’exprimer librement tant son nom apparaît avec celui de BOZIZE dans la quasi-totalité de toutes les affaires du genre.

3- Lance un appel solennel à ce que la recherche de la vérité ne s’arrête pas qu’à l’affaire dite de KEMBE .Nous exigeons fermement qu’il y soit fait jonction de la mort du Général REHOTE Alphonse, du Général ABROU Abel,le Colonel KONZI MONGO et de la multitude des sans voix et laissés pour compte qui ont laissé leur vie pendant les dites périodes.Les démocrates,les défenses des libertés doivent s’associer aux différentes familles répertoriées pour exiger la vérité avant toute véritable réconciliation .

Ainsi le Collectif saisit cette opportunité pour en appeler à la vigilance des résistants de l’A.P .R.D qui se sont en partie laissé abuser par l’enchanteur, de prendre la mesure réelle du danger que représente en réalité Monsieur DEMAFOUTH.





Commandant HASSANE Justin
Officier supérieur des FACA
Porte Parole du
Collectif des Officiers Libres


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements