Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

RCA: réaction du FDPC du général Miskine sur l'accord de paix global de Libréville


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 4 Juillet 2008 modifié le 4 Juillet 2008 - 14:59

Le FDPC dénonce avec force le comportement du Représentant du Secrétaire Général des Nations Unies en Centrafrique au BONUCA Monsieur François LANSENY FALL qui a tenté d'exercer de pression sur son Représentant. Que Monsieur FALL affiche un comportement neutre et responsable dans la crise inter-centrafricaine. Nous lui conseillons de ne pas tomber dans le même piège que son prédécesseur.


RCA: réaction du FDPC du général Miskine sur l'accord de paix global de Libréville
Objet : Réaction sur l'ACCORD de paix global de Libreville.

Le 17 JUIN 2007, le Front Démocratique du Peuple Centrafricain(FDPC a dépêché à Libreville son Porte-parole et chef de l'aile politique monsieur ANDRE LE GAILLARD RINGUI pour participer aux discussions devant aboutir à la signature de l'Accord de Paix Global.
Malheureusement, les tractations diplomatiques n'ont pas abouti et le FDPC n'y avait pas souscrit.

Force est de constater que le 21 juin, le représentant du FDPC ait introduit directement dans la salle pour apposer sa signature sur cet accord sans avoir le mandat écrit ou verbal de son Président. Cela dénote du mépris pour le FORCES VIVES DE LA NATION en général et du FDPC en particulier qui, en février 2007, avait pris l'engagement solennel de signer l'accord de Paix de SYRTE AVEC LE GOUVERNEMENT SANS AUCUNE PRESSION QUELCONQUE.
Le FDPC par contre veut aller à la table du dialogue Politique Inclusif pour la recherche définitive de la Paix en Centrafrique pour qu'ensemble, les centrafricains enterrent définitivement les querelles égoïstes.

Le FDPC dénonce avec force le comportement du Représentant du Secrétaire Général des Nations Unies en Centrafrique au BONUCA Monsieur François LANSENY FALL qui a tenté d'exercer de pression sur son Représentant. Que Monsieur FALL affiche un comportement neutre et responsable dans la crise inter-centrafricaine. Nous lui conseillons de ne pas tomber dans le même piège que son prédécesseur.

Le chantage visant à écarter le FDPC du Processus de Paix en cours engage les auteurs ou les co-auteurs. Le FDPC prend d'ores et déjà l'opinion nationale et internationale à témoin de ce qui adviendra donc la mise à l'écart du FDPC.

Que le BONUCA par la voix de son Représentant fasse preuve de retenue et de rechercher la paix et rien que la paix pour la RCA tout entière.

Le FRONT DEMOCRATIQUE DU PEUPLE CENTRAFRICAIN (FDPC) demande en outre au GOUVERNEMENT DE CONVOQUER DANS UN BREF DELAI UNE RENCONTRE TRIPARTITE DEVANT JUGULER DEFINITIVEMENT LA CRISE POUR LA PAIX DEFINITIVE EN CENTRAFRIQUE.

Fait le 26 juin 2008
Le général ABDOULAYE MISKINE
PRESIDENT du FDPC

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements