Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

RDC: Un journaliste de la radio-télé d'État tué à Bunia


Alwihda Info | Par AFP - 13 Juillet 2017 modifié le 13 Juillet 2017 - 07:12

"Un journaliste de la RTNC (Radio-télévision nationale congolaise) a été tué vers 4h00 par une personne non encore identifiée qui l'a assommé avec un objet contondant ayant causé sa mort", avait dans un premier temps déclaré à l'AFP le vice gouverneur de l'Ituri, Pacifique Keta.


Le siège de la RTNC au Congo. Crédits : Sources
Le siège de la RTNC au Congo. Crédits : Sources
Bunia (RD Congo) - Un journaliste de la radio-télé d'État a été tué mercredi à l'aube à Bunia, capitale de la province de l'Ituri dans le nord-est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de sources concordantes.

Selon la police, le meurtre serait dû à un différend familial.

"Un journaliste de la RTNC (Radio-télévision nationale congolaise) a été tué vers 4h00 par une personne non encore identifiée qui l'a assommé avec un objet contondant ayant causé sa mort", avait dans un premier temps déclaré à l'AFP le vice gouverneur de l'Ituri, Pacifique Keta.

"Notre confrère Banga Karaba de la RTNC a été tué par un inconnu qui s'était introduit dans sa parcelle à l'aube", avait déclaré pour sa part Serge Karba, président de l'Union nationale de la presse du Congo (UNPC) de l'Ituri, qui a décrété immédiatement "des journées sans radio et sans journaux mercredi et jeudi pour exiger toute la lumière sur ce meurtre".

"Le présumé assassin du journaliste est son propre frère Archange Banga qui a avoué avoir administré trois coups violents à la nuque de son petit-frère à cause d'un conflit lié à un héritage familial", a ensuite déclaré à l'AFP le major Gérard Abeli, porte-parole de la police de l'Ituri.

Le suspect est "détenu par la police", selon l'officier.

M. Banga était présentateur des informations en français à la radio publique à Bunia depuis plus de 20 ans et était réputé pour son "sens élevé de la mesure et de l'équilibre", selon M. Karba.

Riche en or, l'Ituri a été le théâtre de violences intercommunautaires attisées par des milices pendant la deuxième guerre du Congo (1998-2003), à laquelle a mis fin l'intervention militaire Artémis de soldats de l'Union européenne, essentiellement français.

M. Banga est le deuxième journaliste tué en Ituri en quatre ans.