Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
LIVRE

ROMAN : Sarah, ma belle-cousine, le nouveau roman d’Henri Djombo


Alwihda Info | Par Franck Cana - 28 Octobre 2016 modifié le 28 Octobre 2016 - 21:24


ROMAN : Sarah, ma belle-cousine, le nouveau roman d’Henri Djombo
Nous sommes en Europie. Jules Nola, un médecin africanien, exerce depuis vingt ans en qualité d’infirmier dans un établissement médical. Mais usé par des années de bons et loyaux services sans évolution de carrière, il songe à retourner dans son pays pour ouvrir une clinique et apporter sa pierre à l’édification de la terre qui l’a vu naître.

Seulement, Maria, sa compagne europienne, ne l’entend pas de cette oreille. Elle ne compte pas être de ce voyage, surtout après avoir ouï dire, par des amis proches de son homme, que la vie en enfer est préférable à celle en Africanie. C’est donc la mort dans l’âme que Jules, qui aime sa belle, prend seul son vol pour Santy, la capitale de l’Africanie. Et effectivement, à peine est-il arrivé qu’un chauffeur de taxi lui dit : « Vous avez laissé derrière vous le paradis et atterri en enfer. »

Jules est hébergé chez Bonny, son cousin, et Sarah, son épouse. Alors que ses moyens sont limités, il va rapidement découvrir que les gens, et en premier lieu ceux de sa famille, sont convaincus qu’il a fait fortune en Europie. Il se retrouve assiégé et dépassé par les demandes d’argent. En outre, Sarah, son intrigante belle-cousine, a des vues sur lui...

Nola est déçu par les mentalités à Santy. À la banque, son dossier d’ouverture de clinique est enterré par une personne qui ne fait jamais son travail, comme beaucoup, avant d’avoir touché des pots-de-vin.

L’attitude des acteurs politiques de la diaspora africanienne, arc-boutés à critiquer leurs autorités sans pour autant proposer de véritables perspectives d’avenir pour le pays, est ici fustigée. Par ailleurs, Henri Djombo, toujours dans un parallèle explicite entre l’Africanie et l’Afrique, souligne le manque cruel d’électricité et d’eau, l’existence d’hôpitaux mouroirs, la corruption, la surfacturation, le détournement des droits de douane et des fonds fiscaux...

Au bout du rouleau, épié et combattu, Jules cherche à rentrer en Europie pour retrouver sa femme, mais voit sa demande de visa rejetée. Finira-t-il enfin par voir ses efforts récompensés ?

Franck Cana

« Sarah, ma belle-cousine », d’Henri Djombo, roman, LC éditions/éditions Hemar, 187 pages, 15 euros.

Source : Magazine Mito revista cultural n°38 du mois d’octobre 2016.



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Décembre 2016 - 13:08 Roman: " L’Insoumise " se livre aux lecteurs

Dimanche 31 Janvier 2016 - 18:18 Au pays des mille collines

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements