Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERVIEW

Rca: Michel Djotodia promet de revenir au pouvoir


Alwihda Info | Par RFI - 5 Octobre 2014 modifié le 5 Octobre 2014 - 20:11

Dans cet entretien, il semble clair que Michel Djotodia cherche à s'adresser à des interlocuteurs français plutôt qu'à ses compatriotes. Sébastien Michaux, journaliste à l'Est Républicain, a obtenu cette interview après des mois de demandes et via un intermédiaire parisien.


Rca: Michel Djotodia promet de revenir au pouvoir
L'ancien président centrafricain Michel Djotodia a donné une interview au quotidien régional français l'Est Républicain. Paru ce samedi 4 octobre, l'entretien est titré « J'ai le droit de revenir au pouvoir ». Michel Djotodia s'est exprimé par téléphone depuis le Bénin où il vit en exil depuis neuf mois, pour la première fois depuis son départ de Centrafrique.


Dans cet entretien, il semble clair que Michel Djotodia cherche à s'adresser à des interlocuteurs français plutôt qu'à ses compatriotes. Sébastien Michaux, journaliste à l'Est Républicain, a obtenu cette interview après des mois de demandes et via un intermédiaire parisien.

Michel Djotodia insiste pour réitérer qu'il juge légitime son éventuel retour en politique en Centrafrique, après sa réélection en juillet dernier à la tête du mouvement Seleka, terme qu'il récuse d'ailleurs désormais. « Il ne faut plus parler de Seleka, affirme-t-il, dans la mesure où cette alliance composée de plusieurs tendances politico-militaires n'est plus (...). On parle désormais de Front patriotique pour la renaissance de Centrafrique ».

Abandonné par la France

Il affirme surtout avoir été chassé du pouvoir « injustement » et demande même « réparation » car il a été « le seul à respecter tous les engagements politiques lors de la transition ». Il estime avoir été abandonné par la France notamment. Or, il pense qu'après son départ, seul « le chaos s'est installé ».

S'il juge la date de février 2015 « techniquement impossible » pour les prochaines élections centrafricaines, il annonce que son « retour se fera » et ce « par des moyens pacifiques, au moment opportun, en accord avec la communauté internationale ».
Son but, écrit-il, reste de « favoriser la paix » et de « rassembler le peuple centrafricain ».


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements