Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Reconnaissance : la Guinée Bissau décore Denis Sassou-N’Guesso de la « Médaille Amilcar Cabral »


Alwihda Info | Par Jonas Mvouanzi - 12 Septembre 2017 modifié le 12 Septembre 2017 - 21:04

Le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso a reçu ce 12 septembre 2017, la « Médaille Almicar Cabral », la décoration nationale de la Guinée Bissau. Le décret du président José Mario Vaz donne à cette décoration le sens d’une reconnaissance d’un pays frère à l’œuvre panafricaine du président congolais, notamment à son implication dans la résolution de la crise en Guinée Bissau. La cérémonie solennelle s’est déroulée au Palais du peuple à Brazzaville.


Denis Sassou N'Guesso décoré par José Mario Vaz
Denis Sassou N'Guesso décoré par José Mario Vaz
C’est le président Bissau-guinéen, José Mario VAZ, en personne qui a fait le déplacement de Brazzaville, pour faire porter la médaille à son homologue congolais, Denis Sassou N’Guesso. Mais, avant cet acte plein de symboles, l’ambassadeur de Guinée Bissau au Congo a donné lecture du décret présidentiel n° 02/2017 pris par le président bissau-guinéen qui s’appuie sur le passé commun du Congo et de la Guinée Bissau caractérisé par la lutte pour les indépendances.

Il est indispensable de relever les valeurs du panafricanisme qui ont toujours animé l’action politique du président Denis Sassou N’Guesso, des valeurs indispensables au développement du Continent africain, a souligné le décret . Le président congolais doit cette médaille à son expérience et au prestige dont il jouit à travers le monde et qu’il ne cesse de mettre, en permanence, à la disposition de la Guinée-Bissau et de son peuple. Il doit cette médaille aussi à son engagement dans la lutte de libération des peuples opprimés, notamment pour l’accession de la Guinée-Bissau à la souveraineté internationale.

Déroulant pour la circonstance une allocution de remerciement, le président Denis Sassou-N’Guesso a exprimé sa joie et considéré le geste comme un honneur, tout en précisant que «l’honneur ne se conçoit guère sans le sens du devoir ». Un devoir de mémoire, selon lui, en particulier, parce qu’il balise les voies de la paix, de l’unité et du progrès. Pour Denis Sassou N’Guesso, ce devoir de mémoire gratifie aussi l’homme et magnifie son œuvre. Ainsi, c’est le Congo qui s’honore, à travers cette décoration car, le Congo « s’est toujours placé, dès les premières heures, à l’avant-garde et dans un soutien inconditionnel aux luttes de libération en Afrique. »

Le chef de l’Etat congolais n’a pas manqué de rendre hommage à Amilcar Cabral dont la médaille porte le nom. Denis Sassou N’Guesso a relevé que ce fils d’Afrique fait partie des « immortels du continent». Il a été un vaillant combattant de la liberté, a-t-il martelé, avant d’ajouter qu’en portant cette médaille, « le nom prestigieux d’Amilcar Cabral continuera de retentir au-delà du temps et des frontières de la Guinée-Bissau. Il galvanisera encore le combat pour la liberté et la paix en Afrique… Mon pays se projettera toujours en avant de sa vocation panafricaniste », a conclu le chef de l’Etat.

Rappelons qu’Amilcar Cabral, de son nom Amilcar Lopes Da Costa Cabral, est né en 1924 en Guinée portugaise (actuelle Guinée Bissau). Homme politique, il a fondé le parti africain pour l’indépendance de la Guinée Bissau et du Cap-Vert (PAIGC) qui amena ces deux pays, colonisés par le Portugal, à l’indépendance. Il fut assassiné le 20 janvier 1973 par les membres de la branche militaire du parti, six mois seulement avant la reconnaissance de l’indépendance de la Guinée-Bissau.