Connectez-vous S'inscrire



Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Regain d’insécurité


(Alwihda Info) Rédigé par - 3 Avril 2012 modifié le 2 Avril 2012 - 15:58

Qui sont les fouteurs des troubles et d’où viennent t-ils? Difficile de répondre à cette question mais d’aucuns estiment qu’une partie de revenants de la Libye dépourvus de toute assistance puis les démobilisés de l’armée, seraient derrière cette insécurité.


La ville de N’djamena et ses environs vit ces dernières semaines une sorte d’insécurité inquiétante. Dès 19 heures, des voyous imposent leur loi à tel point qu’on se méfie de tout ce qui bouge. Impossible de s’aventurer en moto en dehors des rues principales. Une question vient à l’esprit des citoyens: Qui sont les fouteurs des troubles et d’où viennent t-ils?  Difficile de répondre à cette question mais d’aucuns estiment qu’une partie de revenants de la Libye dépourvus de toute assistance puis les démobilisés de l’armée, seraient derrière cette insécurité.
La police a du pain sur la planche, mais il est de son intérêt de redoubler d’effort pour sécuriser et rassurer la population.                                                                   Buocaya
 


Djamil Ahmat
Rédacteur en chef d'Alwihdainfo.com +235 68 93 41 21 En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par adouat le 10/04/2012 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour y remedier à ce probleme d'insecurité il faut nommé des hommes qui ont une formation dans le domaine de renseignement pour pouvoir denicher ces malfrats .exemple a la tete de la police il faut un homme capable et qui n'a pas peur idem pour la gendarmerie et surtout pas des voyous comme commandant de brigade ou a la tete d'une equipe de patrouille svp .MERCI

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

ACTUALITES | INTERNATIONAL | TCHAD | POLITIQUE | EXCLUSIF