Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Réunion statutaire des ministres en charge de la qualité dans l’espace CEDEAO à Lomé


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 16 Avril 2016 modifié le 16 Avril 2016 - 00:14


Réunion statutaire des ministres en charge de la qualité dans l’espace CEDEAO à Lomé
Lomé, le 16 avril 2016 - Les ministres en charge de la qualité au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont pris part ce vendredi à Lomé à une réunion statuaire visant à valider des normes harmonisées et à faire des recommandations aux Etats membres.

A l’ouverture des travaux, la ministre du Commerce, de l’Industrie, de la Promotion du Secteur Privé et du Tourisme du Togo, Bernadette Legzim-Balouki a félicité les autorités de la Commission de la CEDEAO pour les efforts consentis dans le domaine de l’harmonisation des normes communautaires, qui, lorsqu’elles seront maîtrisées et bien appliquées, contribueront, selon elle, inéluctablement à rendre compétitifs les produits d’exportation de la CEDEAO.

«Les normes sont des outils stratégies qui permettent d’abaisser les coûts de production en réduisant les déchets et en corrigeant les erreurs pour améliorer la productivité. Elles aident ainsi les entreprises à accéder à de nombreux marchés, à établir des règles du commerce équitable pour les pays en développement et à faciliter le libre-échange», a indiqué Bernadette Legzim-Balouki.

Le Commissaire en charge de l'Industrie et du Secteur Privé de la Commission de la CEDEAO a expliqué que cette session statuaire précède le Conseil des ministres et a pour objectif essentiel, la validation des normes harmonisées de la CEDEAO (ECOSTANDS).

«L’infrastructure nationale de la qualité contribuera à l’amélioration de la qualité des produits, à leur compétitivité, à la promotion des échanges commerciaux, la protection de l’environnement et de la santé humaine et animale, à la sécurisation des revenus des producteurs et la lutte contre les mauvaises pratiques commerciales. La mise en conformité des produits ouest-africains aux normes régionales et internationales faciliteront leurs circulations dans la zone et aussi leurs entrées sur les marchés des pays tiers, notamment sur le marché de l’Union européenne (UE) et des Amériques», a-t-il indiqué.

La réunion a permis d’informer les ministres sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre des différents programmes de département tels que le programme Système qualité de l’Afrique de l’Ouest, la stratégie révisée du développement industriel, le programme de métrologie CEDEAO-PTB et le programme CEDEAO-GIZ en gestion de la qualité. 



Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements