Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Santé : Le Tchad abaisse ses dépenses de 7%


Alwihda Info | Par - 22 Décembre 2012 modifié le 23 Décembre 2012 - 06:21


Le Complexe pharmaceutique de N’Djaména sera bâti sur une superficie totale de 26.000 m², dans le quartier Mandjafa (7ème arrondissement de la ville de N’Djaména). Et, il verra le jour d’ici à 24 mois. Le coût global des travaux s’élève à de 63,5 milliards de F CFA, financé sur fonds propre de l’Etat. Le Complexe fabriquera notamment des antirétroviraux, des solutés pour les perfusions, des antibiotiques et autres médicaments génériques.

Selon la Directrice générale de la firme italienne « FINASI » chargée de la construction de l’usine pharmaceutique, Mme Henrica Pinetti, son entreprise mettra tout en œuvre pour mettre sur le marché, dans un an, les premiers produits sortis de l’usine. D’après ses explications, le Tchad dépense actuellement 1.700 $ par an et par malade du VIH. Or, avec le complexe pharmaceutique, les dépenses de l’Etat ne seront que de l’ordre de 120 $ par malade.

Pour le ministre à la Présidence, chargé des infrastructures et équipements, M. Gata Ngoulou, l’usine aura une triple mission :

• Primo, mettre à la disposition des populations des médicaments essentiels et génériques de haute qualité afin d’assurer une prise en charge optimale des problèmes de santé des populations ;
• Secundo, permettre de lutter efficacement contre les faux médicaments ; 
• Tertio, produire des médicaments antirétroviraux destinés aussi bien au marché national que pour la sous-région.

Il convient de préciser que l’annonce de la construction de ce complexe a été faite par le Président de la République IDRISS DEBY ITNO lui-même, lors du 13ème Forum pharmaceutique international tenu à N’Djaména en juin 2013.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements