Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERVIEW

Sénégal : Dr Ghazy Yahya, gynécologue en exclusivité au « Témoin »


Alwihda Info | Par Pape NDIAYE - 3 Juillet 2013 modifié le 3 Juillet 2013 - 14:12


« Le mieux, en cas de grossesse prolongée, c’est de faire une césarienne, pour sauver la mère, d’abord, l’enfant ensuite »
 
Dr Ghazy Yahya ou «  Ghazy » comme l’appellent ses nombreuses patientes est un jeune médecin gynécologue doublé d’un échographe très pointilleux sur les clichés. Il fait partie des meilleurs spécialistes de sa génération. Sénégalais d’origine libanaise, Dr Ghazy examine l’échographie de la médecine traditionnelle à propos des grossesses à problèmes. Et en exclusivité pour « Le Témoin », il se prononce sur cette question délicate…  
 
Le Témoin – Docteur, quelle est la durée d’une grossesse normale ? 
Dr Ghazy Yahya - Pour être précis, la grossesse dure environ  285 jours plus ou moins 3 jours (40 semaines d’aménorrhées/ Sa).
Dans quel état peut-on parler d’accouchement prématuré ? Quand considère-t-on que l'on a dépassé le terme normal d’une grossesse ? Et qu’est ce qui explique ces deux phénomènes ? 
Si je réponds sérieusement à votre première question, on risque d’entamer un très long cours magistral avec des détails à la fois scientifiques et techniques.  Donc, pour faciliter la compréhension de vos lecteurs, il faut seulement savoir que le terme d’une grossesse, c’est une période comprise entre 37 Sa (semaines d’aménorrhées) et 42 Sa. Ainsi si la femme accouche avant 37 Sa, c’est un accouchement prématuré et après 41 Sa + 6 jours,  c’est un dépassement de terme et entre 40 Sa et 42 Sa, c’est un terme dépassé. Vous savez, les causes pour ne pas dire phénomènes peuvent être de nature multiple c’est-à-dire d’origine fœtale, maternelle ou alors les deux à la fois.
Quelle est la solution d’un gynécologue face à une patiente à terme largement dépassé ?
Quand le gynécologue revoit la patiente après son jour probable d’accouchement, il va réévaluer son état pour voir si les conditions sont réunies  pour procéder au déclenchement. Et lorsque la patiente semble dépasser le terme, les méthodes pour déclencher l’accouchement peuvent être naturelles, mécaniques ou médicamenteuses. Et nous gynécologues sénégalais, nous faisons partie des meilleurs au monde pour avoir fréquenté une université de référence et d’excellence comme l’Ucad. Il suffit de réunir  toutes conditions pour déclencher les accouchements avec succès et obtenir une naissance d’un nouveau-né en bonne santé. Car, la science et la pratique de la médecine sont universelles…
Dr, permettez-nous de vous raconter une histoire réelle : Une femme croyant à une grossesse à terme dépassé est allée voir une tradipraticienne très connue aux Parcelles Assainies. Après quelques versets coraniques, la vieille guérisseuse rassure à la patiente en question qu’elle va accoucher dans les 48h… Et exactement au bout de deux jours, la dame a accouché alors que son gynécologue lui avait donné un autre rendez vous médical dans une quinzaine de jours. Comment expliquez-vous ce phénomène contradictoire ? Cet accouchement prédit par la tradipraticienne est-il un phénomène d’ordre  naturel, mystique ou magique ? 
Allez savoir ! C’est sûr que la dame ne vous dira jamais la vérité ; mais à chacun ses croyances… Moi aussi, je vais vous raconter une histoire d’une dame venue   me voir en début de grossesse. Puis, elle a disparu jusqu'au moment ou elle a dépassé son terme alors qu’elle était à sa toute première grossesse. Après l’avoir examinée et évaluée, j’ai dit à son mari que l’enfant avait un poids supérieur à 3700 grammes. Face à cette situation,  il était conseillé de faire une césarienne par mesure de prudence. Finalement, elle a accouché normalement, c’est vrai ! Mais malheureusement l’enfant est décédé deux jours après… Imaginez un peu les conséquences psychologiques chez cette patiente... Donc je pense que votre question trouve sa réponse dans cette histoire…
Est-ce qu’il vous arrive  parfois d’avoir ce genre de patientes croyant avoir affaire à une grossesse prolongée ? 
Oui ! Il m’arrive d’avoir des patientes ayant une grossesse prolongée… Et dans ce cas,   nous sommes obligés de faire une césarienne pour sauver la femme puis l’enfant.
 
Face à l’apparence d’une grossesse à terme dépassé, croyez-vous aux tradipraticiens qui provoquent un accouchement là ou le gynécologue obstétricien  aurait atteint ses limites ?
 
D’abord, je tiens à vous souligner que je suis moi-même musulman croyant. Donc, il ne fait l’ombre d’aucun doute que le Saint Coran renferme toute une science médicale inépuisable et intarissable. Il y a des versets et autres sourates qui facilitent l’accouchement. Seulement, certains ne savent pas à quel moment il faut prendre ces potions ou formuler ces sourates ou hadiths. Et tout manquement  peut entrainer  des conséquences. Parce que ces formules divines provoquent des contractions et créent des rotations de l’enfant.  Et si l’enfant était dans une bonne position, c'est-à-dire   qu’il avait la  tête vers le bas, et que ces formules le présentent par le siège, cela devient compliqué ! Vous voyez, certains  tradipradiciens ne peuvent pas connaitre la position exacte de l’enfant avant de faire recours à la science divine. Tel n’est pas le cas chez le médecin gynécologue qui est suffisamment outillé pour faire face à ce genre de situation. Mieux, la perfusion nous permet de créer ces contractions c’est-à-dire  la dilatation  pour favoriser l’expulsion du bébé. Parce qu’avec une perfusion, nous pouvons régler le débit pour entraîner des contractions efficaces ainsi qu’un  accouchement sans problème…

Propos recueillis par :  Pape NDIAYE
« Le Témoin » N° 1128 –Hebdomadaire Sénégalais ( JUIN  2013)
 
 
 


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements