Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Sénégal : Impact positif sur l'importation des véhicules de 8 ans (Exclusif)


Alwihda Info | Par Pape NDIAYE - 31 Juillet 2012 modifié le 31 Juillet 2012 - 05:02


SENEGAL :IMPACT POSITIF SUR L’IMPORTATION DES VÉHICULES DE 8 ANS ( Exclusif)
 
Plus de 2.800 véhicules importés en trois mois

Depuis l’entrée en vigueur de la mesure, près de mille véhicules sont entrés chaque mois au Sénégal. Le tout a fait rentrer près de trois milliards de francs dans les caisses du Trésor. Avec l’appui de la douane, le président Macky Sall a donc tenu une de ses promesses électorales phares de la campagne.
 
 
Durant la campagne électorale pour la dernière présidentielle 2012, le  candidat de l’Alliance Pour la République (Apr)  et de l’alliance Macky 2012,         M. Macky Sall avait promis essentiellement deux choses majeures qui avaient fait tilt dans la tête des Sénégalais : la baisse des prix des denrées alimentaires et la   modification du décret relatif à l’importation des véhicules qui fixait l’âge-limite de ces véhicules à cinq pour le porter à huit ans. C’était là la revendication majeure des Sénégalais de la diaspora. Et dès qu’il a été élu à la magistrature suprême le 25 mars dernier, le tout nouveau président de la République a respecté sa promesse électorale sur ce point précis. Car, l’un des tout premiers décrets pris  au cours du premier Conseil des ministres du gouvernement de M. Abdoul Mbaye a été de reculer la limite d’âge  des véhicules importés à huit ans. Contre cinq auparavant. Dans le même temps, le Président a annoncé une baisse des prix des denrées de première nécessité à savoir le riz, l’huile, le sucre etc. Des baisses pas franchement ressenties par les consommateurs, les commerçants dans leur grande majorité ayant refusé d’appliquer les nouveaux prix.
Et si cette promesse relative à la baisse des prix des denrées n’a, du moins dans les faits, pas été tenue, on ne peut pas en dire de même de celle concernant les véhicules importés.
 En effet, l’administration douanière a travaillé d’arrache-pied pour rendre effective cette promesse électorale du président de la République. Pour ce faire, les soldats de l’économie ont donné conseils et assistance aux importateurs de véhicules usagés tout en sauvegardant les intérêts du Trésor public.  C’est ainsi que Le Témoin est en mesure de vous révéler, chiffres à l’appui, que la modification du décret relatif à l’âge des véhicules importés, a eu un impact positif sur l’économie nationale. Et  ce contrairement à ce qu’avaient laissé entendre les concessionnaires et autres détracteurs politiques qui avaient fustigé cette  mesure pour des intérêts personnels.
En effet, trois mois après l’entrée en vigueur  des nouvelles dispositions concernant l’importation des véhicules usagés en provenance des Etats Unis d’Amérique (Usa) et, surtout, d’Europe, l’administration des douanes a enregistré un trafic de plus de 2.800 voitures de moins de huit ans entrant dans notre pays. Non seulement ce flux a renouvelé le parc automobile du Sénégal du fait du bon état général des véhicules usagés importés, mais encore il a généré des rentrées financières en droits et taxes de plus trois milliards fcfa dans les caisses de l’Etat. «  On s’en félicite ! Surtout que, durant ce laps de temps, les véhicules usagés ont plus rapporté en recettes douanières que les voitures neuves importées par les concessionnaires de la place »  confie un grand transitaire de la place.
 De source douanière, le trafic de véhicules d’occasion importés et enregistrés ces trois derniers mois est supérieur à celui de la même période de l’année 2011. Mieux, les liquidations financières ont nettement augmenté par rapport à la même période de l’exercice passé.
Et n’eut été la crise économique frappant l’Europe, les Sénégalais de la diaspora auraient pu envoyer plus encore de voitures d’occasion qui se trouvent être leurs seuls biens à l’étranger. « Nous n’avons que les véhicules comme biens en Europe… Et si le président Macky Sall nous a facilité leur expédition au Sénégal, nous ne pouvons que l’en remercier » se félicite Pape Saër Diop, coordinateur du Pds à Milan, joint au téléphone depuis l’Italie. Et notre interlocuteur d’ajouter : «  Bien que je ne sois pas de l’Apr, je tiens à apprécier positivement cette bonne mesure du président Macky Sall consistant à reculer l’âge des véhicules importés autorisés à entrer sur le territoire national jusqu’à  huit ans. Hélas, cette affaire de plafonnement à cinq ans de l’âge des voitures importées, c’est l’un des rares domaines dans lesquels le régime de Wade a échoué » reconnaît Pape Saër Diop. Outre l’âge des véhicules limité à huit ans, nombreux sont les Sénégalais de la diaspora qui souhaiteraient la baisse des taxes aéroportuaires pour la diminution des prix du billet d’avion. « Dakar est devenue une destination trop chère du fait du coût élevé des billets d’avion. Aucun Sénégalais n’affiche la volonté de rentrer en famille au Sénégal à cause de la cherté des billets d’avion » a ajouté Abdoulaye Kendé établi à Rimini, en Italie, tout en saluant la décision concernant la limite d’âge des voitures d’occasion.       
 En cette période où l’on assiste déjà à la montée des mécontentements  contre le régime de M. Macky Sall, cette mesure-là au moins est à mettre à son  crédit. C’est l’une des rares mesures qui trouve grâce aux yeux de nos compatriotes, surtout ceux d’entre eux établis à l’étranger. Une mesure qui, qui plus est, fait rentrer beaucoup d’argent dans les caisses du Trésor public qui en a bien besoin ces temps-ci !
 Pape NDIAYE
Le Témoin N° 1093 –Hebdomadaire Sénégalais (juillet 2012)


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements