Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Sénégal : Président Yaya Jammeh "guérisseur" du Sida, comment cette montagne de propagande et d’intoxication d’Etat s’est effondrée…


- 11 Avril 2014 modifié le 11 Avril 2014 - 09:55


Sénégal : Président Yaya Jammeh "guérisseur" du Sida, comment cette montagne de propagande et d’intoxication d’Etat s’est effondrée…
Vous souvenez-vous de l’époque où le président gambien Yahya Jammah se vantait sur tous les toits du monde d’avoir trouvé le « remède miracle » contre le sida ? Évidemment, c’était en 2006 puisque le monde entier s’en souvient ! D’ailleurs, la découverte « thérapeutique » du réputé « docteur » Yahya Jammeh avait fait le tour du monde du fait qu’il prétendait avoir réussi là où tous les professeurs en médecine et chercheurs universels avaient lamentablement échoué ! Et en une année, Banjul était devenue la capitale mondiale de la médecine où convergent tous les richissimes séropositifs du monde entier. La presse internationale, n’en parlons pas ! Et d’un seul coup, le ballon de baudruche infecté par le virus du faux médicament contre le Sida s’était dégonflé comme ce n’est pas possible ! Presque huit ans après, « Le Témoin » est mesure de vous révéler comment cette montagne de propagande et d’intoxication d’Etat avait fini par s’effondrer. Tenez ! Pour mieux confirmer les « remèdes miracles » du président Jammeh, un malade gambien se disant séropositif était venu à Dakar pour faire des tests d’analyses médicales. Sans doute, l’individu n’était rien qu’autre qu’un faux malade du sida ou malade « virtuel », toujours est-il qu’il voulait seulement confirmer son président-guérisseur dans ses déclarations. En tout cas, les résultats des analyses qu’il avait effectuées à Dakar étaient négatifs c’est-à-dire qu’aucun virus du sida n’avait été détecté dans son sang. Ce sont ces résultats de Dakar que le président Yaya Jammeh brandissait aux nombreux patients et organisations internationales. Informée de la situation, Mme Kane Touré, la directrice de l’Unité de microbiologie moléculaire de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar où le « malade » gambien avait fait les analyses, était dans tous ses états ! Pour mettre fin aux agissements du président Yaya Jammeh, Mme Kane Touré a envoyé une lettre incendiaire au président-guerisseur. Dans cette lettre courageuse, Mme Kane Touré a d’abord précisé que rien ne prouvait que le Gambien en question était malade du sida avant de venir à Dakar. Et sur la base d’un simple résultat négatif, disait-elle, on ne pouvait pas prouver que le patient avait été soigné du sida. Pour terminer, Mme Kane Touré avait pilonné fort le régime gambien. « C’est malhonnête de la part du gouvernement gambien d’utiliser nos résultats de cette manière » s’étranglait Dr Touré Kane de l’Ucad dont la lettre a fait le tour du monde avant de s’inviter dans toutes les organisations mondiales et institutions médicales s’activant dans la lutte contre le sida. Depuis lors, l’Hôpital Universel du Sida sis à Banjul s’est subitement désempli…
 
Le Témoin
Article paru dans « Le Témoin » N° 1159 –Hebdomadaire Sénégalais (AVRIL 2014)


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements