Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Soudan/Accord de paix : Les forces du MJE seront intégrés dans les rangs de l'armée et de police


Alwihda Info | Par Alfa @ - 24 Février 2010 modifié le 24 Février 2010 - 17:07


Dr Kalhil Ibrahim (Leader MJE), Omar El Béchir (Président du Soudan) / Photo Alwihda.
Dr Kalhil Ibrahim (Leader MJE), Omar El Béchir (Président du Soudan) / Photo Alwihda.
Doha, QATAR - L'accord cadre de paix entre le gouvernement du Soudan et le MJE (Mouvement pour la Justice et l'Égalité) a été officiellement signé par les deux partis hier à Doha (Qatar) en présence de l’Emir du , le Président de la République du Soudan, le Président de la République du Tchad, le Président de l’Erythrée, le président de la commission de l’Union Africaine, le secrétaire Général de l’OCI
et le secrétaire Général de la Ligue Arabe.

L'accord composé de douze (12) articles prévoit une prise en charge et financement complet des forces du MJE et leur intégration dans les institutions de l'État ainsi que dans la vie active.

Article 1
Proclamer un cessez-le-feu et engager des discussions immédiates pour parvenir à un accord pour son observation.

Article 2
La libération des prisonniers de guerre, des condamnés et des détenus du fait du conflit du Dar Four, des deux parties dès la signature du présent accord et amnistie générale à l’endroit des membres civils et militaires du Mouvement pour la Justice et l’Egalité.

Article 3
La participation du Mouvement pour la Justice et l’Egalité à tous les niveaux du pouvoir (exécutif, législatif,…) selon des modalités à convenir ultérieurement entre les deux parties.

Article 4
Le Mouvement pour la Justice et l’Egalité se constitue en parti politique dès la signature de l’accord final entre les deux parties.

Article 5
L’intégration des Forces du Mouvement pour la Justice et l’Egalité dans les rangs des forces de Défense, de Sécurité et de police. Cette mesure sera précédée par le cantonnement et la formation de ces forces sur des positions et un mécanisme à arrêter de commun accord par les deux parties.

Article 6
Le Gouvernement du Soudan prendra en charge les dépenses nécessaires à l’entretien des forces du Mouvement pour la Justice et l’Egalité à partir de la mise en œuvre du cessez-le-feu et durant toute la période de cantonnement et de formation.

Article 7
Seront réhabilités et avancés dans leur cadre d’origine tous les membres civils et militaires du JEM écartés de leur fonction.

Article 8
Le gouvernement du Soudan s’engage à dédommager de façon équitable les réfugiés, les déplacés ainsi que toutes les victimes du fait du conflit du Dar Four et à assurer le droit au retour volontaire, avec la réalisation d’infrastructures sociales adéquates, des réfugiés et des déplacés afin de leur garantir une vie digne sur leurs terres d’origine.

Article 9
La question de la restructuration administrative du Dar Four fera l’objet de négociation dans le cadre de l’accord final de paix entre les deux parties.

Article 10
Les questions de l’affectation des ressources, des terres et des « hawakirs » ainsi que toute question jugée nécessaire par les deux parties pour la finalisation des clauses de l’accord final feront l’objet de pourparlers entre les deux parties.

Article 11
L’application de cet accord se fera sur la base de la bonne foi, du partenariat et de la solidarité politique conformément aux principes partagés par les deux parties sur les questions nationales.

Article 12
L’accord final et les protocoles additionnels pour sa mise en œuvre seront élaborés et signés avant le 15 mars 2010


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements