Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Soudan : Omar El Béchir appelle les groupes rebelles à rejoindre les négociations de paix


Alwihda Info | Par Djamil @ - 8 Avril 2009 modifié le 8 Avril 2009 - 10:18

ZALINGEI (Soudan) -- Le président soudanais, Omar el-Béchir, a appelé mardi des groupes rebelles de la région du Darfour à rejoindre les négociations afin de résoudre pacifiquement le conflit dans la région.


Soudan : Omar El Béchir appelle les groupes rebelles à rejoindre les négociations de paix
ZALINGEI (Soudan) -- Le président soudanais, Omar el-Béchir, a appelé mardi des groupes rebelles de la région du Darfour à rejoindre les négociations afin de résoudre pacifiquement le conflit dans la région.

Lors d'un rassemblement des habitants locaux dans la ville de Zalingei, dans l'Etat du Darfour ouest, M. el-Béchir a déclaré que la paix et la sécurité sont la clé du développement et de la reconstruction dans la région, et d'ajouter que le gouvernement ne peut pas établir de projets de développement et de reconstruction dans les zones touchées par la guerre sans la sécurité et un consensus en faveur d'une solution pacifique.

Le président soudanais a réitéré l'engagement de son gouvernement pour le développement au Darfour et le paiement de compensations individuelles et collectives à toutes les personnes touchées par la guerre ainsi que le retour des personnes déplacées sur leur terre.

Après son arrivée dans la ville de Zalingei dans l'ouest du Darfour dans la matinée, le président soudanais a inauguré un certain nombre de projets de développement et de services essentiels, notamment des hôpitaux et des centres de santé.

La visite de M. el-Béchir au Darfour s'est effectuée dans le cadre des efforts du gouvernement soudanais pour persuader les partis politiques de la région du besoin de consensus concernant une solution politique afin de mettre fin au conflit qui dure depuis plus de cinq ans.

Il s'agit de la troisième visite de M. el-Béchir au Darfour depuis que la Cour pénale internationale (CPI) a émis le 4 mars un mandat d'arrêt contre lui pour crimes de guerre et crimes contre l' humanité.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements