Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Sud-Soudan : Le projet de de désarmement le plus ambitieux au monde débute


Alwihda Info | Par AFP - 10 Juin 2009 modifié le 10 Juin 2009 - 20:31

JUBA, Soudan — Le désarmement d'ex-combattants impliqués dans la guerre civile entre le Nord et le Sud du Soudan a commencé mercredi au Sud-Soudan, étape charnière dans le plus ambitieux projet de désarmement au monde.


Une femme soldat de la rébellion soudanaise SPLA lors d'une cérémonie de démobilisation, le 10 juin 2009 à Juba
Une femme soldat de la rébellion soudanaise SPLA lors d'une cérémonie de démobilisation, le 10 juin 2009 à Juba
JUBA, Soudan (AFP) — Le désarmement d'ex-combattants impliqués dans la guerre civile entre le Nord et le Sud du Soudan a commencé mercredi au Sud-Soudan, étape charnière dans le plus ambitieux projet de désarmement au monde.

La guerre du Sud-Soudan, à l'origine de deux millions de morts et quatre millions de déplacés sur deux décennies, s'est terminée en 2005. Et 180.000 combattants --moitié nordistes, moitié sudistes-- doivent passer par un programme de "Démilitarisation, démobilisation et réintégration" à la vie civile (DDR).

Cette vaste campagne de désarmement a commencé en février dernier pour les combattants nordistes, mais n'avait pas encore débuté dans le Sud-Soudan, région sous-développée aussi vaste que la France où la culture des armes demeure bien présente.

"Nous n'allons pas vous laisser à vous-mêmes, mais allons vous assigner de nouvelles et importantes tâches pour construire un nouveau Soudan", a dit Luka Monoja, ministre du gouvernement semi-autonome du Sud-Soudan, à la première cohorte de 16 combattants désarmés, lors d'une cérémonie sur une base militaire à la sortie de Juba, capitale du Sud-Soudan.

"En démobilisant ces anciens héros du SPLA (Armée populaire de libération du Soudan, ex-rebelles), le gouvernement leur donne la chance de retourner avec dignité dans leur village", a souligné Lisa Grande, chef des opérations humanitaires de l'ONU au Sud-Soudan.

Les combattants désarmés reçoivent de l'argent, de la nourriture et des objets essentiels pour la vie quotidienne. Ils devront par la suite suivre une formation pour apprendre un nouveau métier.

"Je veux être mécanicien parce que c'est ce que je sais faire", souhaite Michael Taban, un ancien combattant de la SPLA.

Depuis février, 4.300 ex-combattants nordistes ont été désarmés, ont indiqué mercredi les autorités.



Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements