Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Suspension des DAAFM au Tchad


Alwihda Info | Par - 17 Avril 2012 modifié le 17 Avril 2012 - 13:29

Les DAAFM au Tchad font la pluie et le beau temps. Ce sont eux qui ont instauré la commission de 10% communément connue dans l'administration tchadienne. C’est une corruption qui se fait sous les yeux et la barbe d’une autorité impuissante face au pouvoir des Daafm.


 

Par un décret officiel, le poste de DAAFM, (Directeur des affaires administratives, financières et du matériel) est suspendu. Le poste de DAAFM a été mis en place, il y a une dizaine d'années, par l'ancien ministre des finances Abbas Toli. C'est un poste juteux pour ceux qui l'occupent. Ils se sont enrichis et ont appauvris l'administration tchadienne. Il n'est pas étonnant de voir un Daafm se construire une villa qui coûte plus d'un demi-milliard, en quelques mois d’activités. On les appelle "Demi Dieu" ou "les vrais patrons" de l'administration.

Les DAAFM au Tchad font la pluie et le beau temps. Ce sont eux qui ont instauré la commission de 10% communément connue dans l'administration tchadienne. C’est une corruption qui se fait sous les yeux et la barbe d’une autorité impuissante face au pouvoir des Daafm.

Mais la suspension des DAAFM affectera sans doute l'administration et pour longtemps, car ce n'est pas facile de mettre de l'ordre après les dégâts occasionnés par ces détourneurs des fonds publics.

M. Buocaya

 



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements