Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

TOGO : Le gouvernement à l’écoute des populations vulnérables en 2015


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 9 Janvier 2016 modifié le 9 Janvier 2016 - 08:55


TOGO : Le gouvernement à l’écoute des populations vulnérables en 2015

Lomé, le 7 janvier 2016 - « Faire du Togo un pays émergent, sans discrimination où les hommes et les femmes auront les mêmes chances de participer à son développement et de jouir des bénéfices de sa croissance ».  Telle est la vision politique du Chef de l’Etat en érigeant le ministère de la promotion de la femme aujourd’hui rattaché au ministère de l’action sociale avec un autre portefeuille qui est l’alphabétisation.

Le Ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation se révèle comme un ministère plus proche de la couche sensible et vulnérable de notre nation. Il traite à la fois les sujets relatifs aux femmes, aux enfants, aux personnes âgées et handicapées.

Les actions du ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation sont réelles sur le terrain. Elles sont multiples et de plusieurs ordres.

 

Au cours de l’année 2015, le ministère a axé ses actions prioritaires sur 4 volets à savoir : Protection des personnes vulnérables et renforcement de l’accessibilité aux services sociaux de base et à un environnement valorisant, réduction des disparités et inégalités de genre, renforcement des capacités nationales dans le domaine de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle.

 

  1. Dans le cadre de la protection des personnes vulnérables et de renforcement de l’accessibilité aux services sociaux de base et à un environnement valorisant,

Le ministère a exécuté plusieurs programmes à savoir :

  1. Le projet transfert monétaire en faveur des populations pauvres ou vulnérables. Il a permis de faire des transferts alimentaires, kits scolaires et autres produits offerts à 100 ménages des plus démunis et  à au moins 5 000 enfants vulnérables dans 50 villages dans les régions de la Kara et des Savanes.

 

  1. L’appui à l’insertion socioprofessionnelle des personnes handicapées. Ce volet a permis la formation en gestion d’activités  génératrices de revenu de 100 personnes handicapées et  la prise en charge de 300 enfants vivant avec un handicap par les centres spécialisés en l’occurrence « ENVOL ».

 

  1. La protection et valorisation du potentiel des personnes âgées. Un film documentaire a été réalisé pour démontrer le rôle et l’importance des personnes âgées dans la société togolaise. C’est un appel à une prise de conscience et à un changement de comportement vis-à-vis des personnes du 3ème âge.

 

  1. La protection et assistance aux  réfugiés  a permis d’assister au moins 500 réfugiés dans l’obtention de leurs pièces d’identité. Egalement 20 avocats, magistrats et greffiers étaient formés sur le droit des réfugiés.

 

  1. La protection et assistance aux personnes victimes de catastrophes et/ou de faits sociaux. C’est un volet d’assistance matérielle et/ou financière dans les régions.  Près de 5 000 victimes de catastrophes naturelles et ou de faits sociaux ont bénéficiés des vivres et des non vivres de la

 

  1. part du gouvernement togolais. La protection de l’enfance est un programme qui a permis la prise en charge de 500 enfants victimes de maltraitance dans le centre CROPESDI. Aussi 50 acteurs impliqués dans la procédure d'adoption d'enfants ont été formés.

 

  1. La réduction des disparités et inégalités de genre

Elle a pour sa part des conséquences très plausibles sur l’autonomisation et le développement du leadership féminin. Cette réduction est observée à plusieurs niveaux notamment :

a)    Le développement du leadership professionnel de la femme. Deux cent (200)  femmes cadres ont échangées sur la plateforme du leadership professionnel et deux ateliers de formation ont été organisés sur le développement professionnel au profit de 200 femmes cadres.

b)    Le développement du leadership politique de la femme a favorisé la formation de 200 femmes et filles sur le leadership politique, paix et développement.

c)    Le développement de l’entreprenariat féminin inclusif a enrôlé 150 femmes leaders de la région maritime et de la région des plateaux formées en entreprenariat.

d)    Le renforcement de la lutte contre les violences basées sur le genre et promotion des droits et le programme de lutte contre les grossesses et les mariages précoces a favorisé l’implantation d’au moins 6 centres d’écoute et de conseil sur les violences basées sur le genre appuyés dans leur fonctionnement par l’Etat et ses partenaires ; 16 jours de campagne de lutte contre les violences faites aux femmes ; vulgarisation de 500 supports de communication parents-enfants  réalisés sur la santé de reproduction. La formation de 100 parents membres d'associations féminines, professionnelles et/ou religieuses sur la communication parents-enfants en relation avec la santé de la reproduction et les grossesses et mariages précoces.

e)    La promotion de l’excellence académique et de leadership de la jeune fille togolaise. Dix (10) filles issues de familles démunies excellentes dans les filières techniques et scientifiques ont bénéficié d’un appui financier de la part des partenaires du ministère.

f)    Les Formations et campagnes de sensibilisations sur les droits de la femme ont emmené le ministère a observé 4 célébrations en l’honneur à la femme. Il s’agit de la journée internationale de la femme (8 mars), la journée de la femme africaine (31 juillet), la journée internationale de la fille (11 octobre), la journée de la femme rurale (15 octobre). Pour ce qui concerne les formations on peut noter le forum national de la femme togolaise qui a regroupé au moins 500 personnes et la présentation des recommandations issues de la présentation des 6ème  et 7ème rapports périodiques de la CEDEF produits et vulgarisés à l’endroit des parlementaires, des magistrats, des policiers et des journalistes.

 

3- Le renforcement des capacités nationales dans le domaine de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle

Il est très important dans la mesure où il a permis d’alphabétiser 1000 femmes, de concerter  50 intervenants en alphabétisation d'éducation non formelle et d’organiser un forum sur l’alphabétisation et le développement durable.

Le ministère s’est donné une notoriété dans l’esprit des togolais à travers ses actions sur le terrain mais les perspectives s’annoncent encore grandes et avec plus de moyens une bonne grande partie de la population surtout vulnérable sera atteinte.



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements