Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERVIEW

Tchad : 50% des tracteurs dans les régions sont en panne, relève la SIMATRAC


Alwihda Info | Par ATPE - 16 Juillet 2015 modifié le 16 Juillet 2015 - 18:53

Au cours du lancement de la campagne agricole à Koumra, le Premier Ministre, Kalzeubé Payimi Deubet a annoncé la distribution de 1000 tracteurs dans les régions.


Mahamat Abali Salah, Directeur Général de la SIMATRAC.
Mahamat Abali Salah, Directeur Général de la SIMATRAC.
Au cours du lancement de la campagne agricole à Koumra, le Premier Ministre, Kalzeubé Payimi Deubet a annoncé la distribution de 1000 tracteurs dans les régions. Compte tenu
de l’inadaptation de ces tracteurs aux différents sols, la Société Industrielle de Matériels Agricoles et d’Assemblage des Tracteurs (SIMATRAC), chargée de monter les tracteurs dévoile à l’Info les mécanismes  pour leur maintenance et leur entretien. Mahamat Abali Salah, Directeur Général de la SIMATRAC, s’en explique  tout en présentant la société.

Mahamat Abali Salah : La SIMATRAC est une société publique, née de la volonté du Président de la  République, Idriss Deby Itno, pour la mécanisation et la modernisation de l’agriculture. La société possède une usine de montage des différents types de tracteurs et des pièces travaillantes, un service de formation des tractoristes et des maintenanciers et une inspection qui suit toutes les activités des parcs des tracteurs installés sur l’ensemble du territoire. Une direction commerciale vient d’être créée pour exposer les produits de la société afin d’attirer,  non seulement la clientèle tchadienne,  mais celle  de la sous-région.

Quels sont les principales activités de votre société?

 Nous importons les pièces détachées des tracteurs et des pièces travaillantes, l’usine sur place les assemble et  les monte. Une fois montés, les tracteurs et les pièces travaillantes sont fournis aux producteurs à travers un parc installé dans les chefs lieux des régions, des départements et des sous préfectures. Pour faciliter les tâches aux producteurs ruraux, nous avons créé le poste  de gestionnaire de parc sur l’ensemble du territoire national pour s’occuper de l’entretien, de la maintenance et du suivi des tracteurs. Nous organisons également des formations à l’intention des tractoristes et des maintenanciers.

Combien de tracteurs sont montés par an ?

 Notre usine a une capacité de montage de 12 tracteurs par jour et elle produit selon les commandes. C’est le cas de l’Etat qui a lancé la commande de 2000 tracteurs pour l’année 2016.  C’est pour vous dire que la SIMATRAC a la capacité de production qu’il faut pour répondre à toutes les demandes.

Concrètement, les tracteurs sont-ils  accessibles aux citoyens ?

Les produits de la SIMATRAC sont accessibles à tout le monde. Un producteur peut adresser directement sa commande à partir de nos antennes dans les chefs lieux de régions. Ensuite, les tracteurs et les pièces travaillantes lui seront livrés dans son lieu de résidence.

L’entretien et  la maintenance sont assurés par la SIMATRAC. Avez-vous des ressources humaines qualifiées pour ces tâches ?

Dans les accords signés avec nos partenaires, il y a des clauses qui ont permis, dans le cadre de transfert des compétences, la formation des formateurs de nos agents en Inde sur la manipulation et la conduite des machines, la maintenance et l’assemblage des tracteurs et des pièces travaillantes. Pour les types de marque américaine commandés cette année, nos agents ont également bénéficié d’une formation dans les usines John DEER au Ghana à cet effet. Ces formateurs vont donc à leur tour former, sur le terrain, les maintenanciers et les réparateurs.
Le constat est que plusieurs tracteurs dans les régions sont en panne. Quels mécanismes avez-vous mis en place pour y remédier?

Au cours du forum organisé dans le cadre du lancement de la campagne agricole à Koumra, nous sommes intervenus pour relever que 50% des tracteurs dans les régions sont en panne. Nous avons relevé également que le rendement des productions est très faible par rapport à ceux déployés sur le terrain. En ce qui concerne les tracteurs en panne, la SIMATRAC a dépêché sur le terrain des équipes de réparateurs qui ont mis en marche plus de 80% de ces tracteurs.  Sur l’initiative de la SIMATRAC, une équipe multisectorielle composée de l’ONDR, du PNSA, de l’ITRAD et les techniciens du Ministère de l’Agriculture et de l’Environnement réfléchit pour amener les producteurs à s’approprier les tracteurs pour la culture mécanisée et faciliter l’accès aux tracteurs.

Interview réalisée par Salahadine Mahamat Sabour et Abdelfakhar Ali Bachir


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements