Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Tchad : 800 militaires de 20 pays réunis pour des exercices militaires d'envergures


- 28 Février 2017 modifié le 28 Février 2017 - 13:49

En tant que siège central de l'exercice, le Tchad accueillera plus de 800 membres de services de plus de 20 nations.


Un exercice du Flintlock. Crédits : Sources
Un exercice du Flintlock. Crédits : Sources
Le chef d’état-major général des armés, le General Brahim Seïd Mahamat a lancé officiellement hier à N’Djaména, l’exercice militaire  « Flintlock 2017 ». Il regroupe une vingtaine de pays et vise à renforcer leurs capacités de prévention, d’action et de réaction face aux menaces multiformes et transnationales.

Les plans du Flintlock 2017 ont été finalisés par des officiers militaires de toute l'Afrique, d'Amérique du Nord et d'Europe, mi-janiver. Cet exercice annuel de l'AFRICOM, pour les forces d'opérations spéciales, qui est accueilli par sept nations africaines, rassemblera environ 2 000 membres des services de plus de 20 pays partenaires d'Afrique, d'Europe et d'Amérique du Nord. La série d'exercices Flintlock est un programme de formation des Forces d'opérations spéciales du Commandement des États-Unis, qui sera organisé par le Burkina Faso, le Tchad, le Cameroun, le Niger, la Mauritanie, le Maroc et la Tunisie.

Cet exercice de trois semaines vise à renforcer la capacité des principaux pays partenaires de la région à protéger leurs frontières et à assurer la sécurité de leur population. En outre, l'exercice renforce les partenariats entre les forces d'opérations spéciales d'Afrique, d'Europe et d'Amérique du Nord, ce qui leur permet de mieux travailler ensemble en réponse aux crises futures.

"C'est une formidable opportunité pour les militaires de notre pays de renforcer nos relations avec nos voisins", a déclaré le Brigadier de l'Armée de terre du Tchad, le général Zakaria Ngobongue, directeur de l'exercice Flintlock. «C'est aussi une chance pour nous d'être impliqués dans la communauté lors d'événements de sensibilisation civils et militaires impliquant des services médicaux et vétérinaires, a-t-il ajouté.

En tant que siège central de l'exercice, le Tchad accueillera plus de 800 membres de services de plus de 20 nations.

«L'exercice de cette année est le plus robuste et le plus diversifié que nous ayons prévu», a expliqué le colonel de l'armée américaine, Kelly Smith, commandant du Commandement des opérations spéciales et chef de l'exercice pour les forces américaines. "Les pays partenaires africains ont apprécié ce type d'approche régionale. La lutte contre la propagation de l'extrémisme violent et la protection de la population exigent un type d'approche globale et multinationale que Flintlock est censée encourager", a souligné Smith.