Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tchad: A quand la fin de désordre et l’affirmation d’une cohérence au sein de la rébellion Tchadienne ?


Alwihda Info | Par Djamil @ - 3 Avril 2009 modifié le 3 Avril 2009 - 09:39

Ces dissidences prêt- à- porter sont bien structurées avec corps et conviction. A cela s’ajoute une reconnaissance évidente car elles se déclarent solidaire avec les forces de la résistance et partagent les nobles valeurs défendues par l’UFR.


 
Ce dernier temps, après la naissance de l’Union des Forces de la Résistance(ufr), on assiste à des annonces d’effritements internes des grandes coalitions qui ont d’ailleurs participé à l’accouchement de cette dernière. 
 
Ces dissidences prêt- à- porter sont bien structurées avec corps et conviction. A cela s’ajoute une reconnaissance évidente car elles se déclarent solidaire avec les forces de la résistance et partagent les nobles valeurs défendues par l’UFR. 
C’est en cela qu’on constate cette incohérence de structuration et les imprévisibilités qui compliqueront une lecture organisationnelle et certainement les tâches aussi à l’avenir. Même si on reconnaît que la résistance Tchadienne n’est pas une secte néanmoins le minimum qui est attendu par tous c’est la cohérence et la transparence dans cette opposition dont vous êtes la seule force capable d’infléchir et inquiéter le général Président Deby à l’heure actuelle . 
 
Une somme de concitoyens se pose des questions sur cette situation paradoxale aux allures de construction d’espèces arachnides. L’unité c’ était le vœu des tous l 
es résistants épris d’un changement radical par la chute réelle de ce régime vomit . Après l’éclatement de l’Union des Forces du changements le (FUC) et de la Coordination Militaire Unifiée la (CMU) on a parlé de l’urgence de l’unité, on a décrié le chauvinisme érigé en mode de gestion de l’Etat, on a dénoncé les affairismes en matière de politique et l’amateurisme qui gangrène cette noble cause, on a voulu une union, une union au delà de notre ego, fondée sur une base consensuelle dignement convergeant vers l’intérêt de la nation Tchadienne et dans le respect des individus que nous somme. Cela était possible sous d’autres cieux mais pourquoi pas au Tchad !!! 
 
Cependant on constate qu’il y’a des choses à préciser aux citoyens Tchadiens de la résistance qui croient durement à un changement radical après le balayement de ce « régime » inqualifiable qui a perverti les institutions de la république et a clochardisé tous ce qui va avec et alors que le peuple compte sur vous puisque vous êtes la seule force présente qui peut relever ces défis. Mais malheureusement et surtout qu’on assiste avec impuissance après le montage de cette formation qui est sensée en principe de réo 
rganiser l’opposition armée autour d’un programme politique clair réunissant toutes les formations et les personnalités qui s’y retrouvent dans ce bourbier , elle doit renforcer et assoire une image respectable et confiante. Mais dommage qu’on constate un imposant mutisme et absence d’initiative patriotique répondant à la cause de la résistance. C’est cette carence qui symbolise votre archaïsme structuré en mode des gestions des guérilleros. C’est ça qui est visiblement votre façon de révolutionner et faire de la politique dans ce monde des rebelles tchadiens, Sinon comment expliquer tout cela. Pourtant notre cause est juste et légitime. Elle doit d’être fièrement affichée par tous où il y’a besoin d’en faire surtout si on voulait exprimer le ressentiment de volonté des tchadiens révoltés contre le « régime » rien ne justifie a notre avis ce jeu des cache-caches périlleux à la résistance et au peuple Tchadien meurtri. 
 
D’autre part, on remarque justement en plus de ce silence, ce manque d’enthousiasme de la part des certains hommes considérés comme les épine d’orsales de la résistance armée contre le régime de Deby tels que Nourri, About Makaye, Adouma, Soubiane. Ils brillent depuis par un mutisme=2 
0 assourdissant qui laisse plus d’un observateurs perplexe surtout sur l’absence de précision authentique et courageuse à la hauteur de la tâche qu’ils prétendaient accomplir rien que pour mettre de l’ordre dans ce bordel en expliquant suffisamment aux citoyens lamda qui vous apporte le soutien et au nom de qui vous justifiez ce combat cela est recommandable dans toute lutte. D’ailleurs vous possédez tous des organes de presses virtuel. 
 
Donc appelons ainsi le paradoxe ou tout ce qu’on veut ,ces tiraillements au tour de vos formations qu’on ne cesse de nous annoncer chaque jours sur les toiles : 
-Ufdd avec son ,Ufdd-R, Ufdd-F, ufcd ,Fsr… avec certains de leurs cadres. Et il semblerait que c’est une réalité du terrain selon des sources concordantes ,alors vous avez préféré garder le silence et cela laisse la porte ouverte à toutes les spéculations possibles et imaginables ou autres inquiétudes de la populations par rapport à vos intentions réelles et capacités à diriger ce pays. Et en plus cela pourrait même confirmer les suspicions de certains « intello » qui sont formellement réticents, et convaincus que cette opposition armée pourra  commettre le pire par leur calcul catégoriel qui sombrera sans doute le pays dans une récréation=2 
0politique à la somalienne. C’est ainsi que notre lutte est 
interprétée. Je pense que vous le savez aussi et de grâce épargnez nous de cette situation impensable. 
Et comme on en parle des dissensions et de repositionnements ou que sais-je des certaines personnalités et autres formations vis à vis de leur coalition fondue dans l’ufr, d’où surgissent ces manifestations qu’on ne comprend pas si c’est envers l’ufr de Timan ou à leurs leaders précédemment cité ? Franchement c’est risquant et ambiguë ce qui se passe actuellement même si c’est délibéré. 
Toutefois ça sent une odeur de désorganisation dans une organisation de façade. En effet c’est comme ça qu’il est interprété à notre niveau ces multiples communiqués des contestations envers les leaders et les formations. 
Sinon comment peut-on expliquer, si ce n’est que de semer le doute sur ce projet de l’opposition qu’on se réserve de critiquer pour le moment. Mais vous nous avez dit à l’époque que c’était un travail acharné de plusieurs mois dont vous vous êtes pas privés de nous souligner sa charme juridique. Et voilà on est en présence du fond de ce boulot dont son résultat s’annonce timide et ombrageux 20en tout cas jusqu’ à présent. C’est pour quoi toutes ces inquiétantes interrogations sur le schéma politique que vous voulez mener au nom du peuple Tchadien meurtri. N’avez-vous rien de démocratique à montrer par anticipation à cet homme que vous voulez le détrôner ?chers leaders démocratisons notre espaces politique dès maintenant, c’est une nécessité pour bâtir un Tchad libéré et une jeunesse décomplexée qui relèvera les défis . 
 
Par ailleurs nous pouvons estimer depuis que cette union tant souhaitée surtout après les deux spectaculaires aller- retour, de 2 X 800 kilos mètres mais bon malgré la résistance a pu se relever donc une nouvelle union inspirée des attentes des résistants doit s’imposer. C’était le mot d’ordre . C’est ainsi qu’on a vu parachuté un chef politique à la tête des rebelles Tchadiens à cela s’ajoute qu’il ne suscite pas l’unanimité ni une confiance sereine dans le rang de l’opposition armée compte tenu de ses antécédents récents avec le « régime » de son oncle. Mais de toute les manières nous vous disons soyez à la hauteur de l’attente et de l’espoir que les Tchadiens portent en vous, arrêtez ce bordel qui mine la 
résistance. 
 
Et en fin chers leaders politico-militaires une chose à préciser, ayons une pensée et un peu du respect aux choix de la jeunesse qui sont les militants des bases qui croient en vous et constituent votre bras armé et qui vous suivent religieusement dans ces campements sous les arbres et grottes de territoires libérés les armes à la main. C’est certainement pas pour que vous les preniez en otage pour votre ego et votre tribalisme mais nous pensons foncièrement que c’est pour libérer leur pays du joug de la dictature enragée qui se vit dans ce pays 
 
Voilà toutes ces défections et ralliements de l’intérieur du pays illustrent la révolte de cette jeunesse. Leur nombre ne cesse d’augmenter au fil des jours, quelque soit leurs motivations initiales une chose est sûr sous le « régime » de Deby les institutions de la république sont confondues, et n’en parlons pas des humiliations et les frustrations qui sont les lots quotidiens des Tchadiens dans cette dynastie de Deby Itno et ses comparses. 
En somme le Tchad va mal et sa jeunesse combattante espère voir une perspective débouchant vers une démocratie effective dont le pays à tant besoin pour se ranger et prendre sa place dignement au concert des nations modernes. Toute 
s fois la jeunesse Tchadienne réveiller doit être vigilante face à son destin, les leaders doivent prendre leur résponsablité et le feu de la résistance entretenu depuis 18 ans doit continuer jusqu’ à la libération de notre pays. 
 
Djibrine Abakar Khirachi