Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
OPPOSITION

Tchad: Afircan Press Agency victime d'une campagne de désinformation


Alwihda Info | Par - Җ - - 21 Octobre 2008 modifié le 30 Octobre 2008 - 18:30

Un article de African Press Agency daté du 18 octobre 2008 donne des informations inexactes sur l’oposition armée tchadienne. Il donne au Président de l’UFDD et de l’Alliance Nationale le tire de leader de la rebellion tchadienne et à son armée une taille qui n’est pas la sienne. Nous estimons que le chef de l’Alliance Nationale devrait réagir pour arrêter ce son de cloche discordant. A un moment où se joue le destin du pays, nous ne devons pas encourager ce qui va à l’encontre du processus d’intégration des différentes forces en lutte contre la dictature.


Tchad: Afircan Press Agency victime d'une campagne de désinformation

La dynamique unitaire de la Résistance tchadienne progresse :

                   AFRICAN PRESS AGENCY VICTIME D’UNE CAMPAGNE DE DESINFORMATION


Un article de African Press Agency daté du 18 octobre 2008 donne des informations inexactes sur l’oposition armée tchadienne. Il donne au Président de l’UFDD et de l’Alliance Nationale le tire de leader de la rebellion tchadienne et à son armée une taille qui n’est pas la sienne. Nous estimons que le chef de l’Alliance Nationale devrait réagir pour arrêter ce son de cloche discordant. A un moment où se joue le destin du pays, nous ne devons pas encourager ce qui va à l’encontre du processus d’intégration des différentes forces en lutte contre la dictature.

La source des informations contenues dans l’ article de APA a requis l’anonimat, mais on pense qu’il s’agirait d’un proche de Mahamat Nouri. Ce qui nous fait dire cela est facile à comprendre. Tous les chefs des Mouvements politico-militaires y sont peints sous des couleurs diaboliques. A l’exception bien sûr du Chef de l’Alliance. Qu’est-ce qui se cache derrière cet article ? Il y a certainement une intention de nuire à la fois au processus d’unification et surtout aux autres Mouvements politico-militaires.

Tout semble indiquer que APA N’Djaména a ouvert ses services à une campagne de désinformation dont les instigateurs préfèrent rester dans l’ombre. Dans tous les cas, cet article relève plus de la propagande que d’une information objective, crédible et vérifiable. On y relèves des contrevérités et des insinuations qui dénaturent les réalités. Nous pensons que APA N’Djamena est tombée dans un traquenard habilement dressé par des milieux qui ne veulent pas d’un retour rapide de la paix au Tchad.

Sur quels critères se base l’article pour donner au chef de l’UFDD et de l’AN le titre de leader de la rebellion Tchadiennne ? Pourquoi le Colonel Adouma Hassaballah dont l’armée est la plus grande de tous les Mouvements politico-militaires ne s’arroge pas ce titre ? Nous croyons comprendre que certains médias travaillent sur des données obsolètes. Pour le cas de figure, les données ont changé depuis mars 2008. Quelques semaines après les combats de N’Djaména, l’"Alliance" a périclité. Ses fondements ont volé en éclats. Depuis lors, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même.

Nous pensons que les journalistes soucieux de faire un travail respectueux de la déontologie et de l’étique du métier réactualisent leurs bases de données. Nous invitons African Press Agency à faire une tournée dans les camps des différents mouvements politico-militaires pour renouveler leurs bases de données. Nous évitons autant que faire se peut de fragiliser la cohésion entre les composantes de la Résistance tchadienne.

Dans sa dernière partie, l’article étale des idées qui ne travestissent pas moins les faits. L’article affirme ici que c ‘est la supériorité militaire du Mouvement de Mahamat Nourri qui a contraint ses collègues d’accepter les négociations. L’article va plus loin en concluant que les différents leaders conviennent d’accepter le leadership de Mahamat Nouri et la terminologie "Alliance Nationale". Tout le monde roulerait donc pour le chef de l’UFDD et de l’"AN" à en croire l’article.

Non, aucun chef de Mouvement politico-militaire ne s’est déplacé où que ce soit pour prêter allégeance à qui que ce soit. Ce n’est pas non plus la peur inspirée par une armée quelconque qui a poussé les Mouvements à chercher les voies et moyens de la réalisation de leur unité. Ceux qui véhiculent de telles idées doivent se raviser et se mettre au rythme de la dynamique unitaire sans condescendance.

Il est temps que les Tchadiens comprennent que nous avons donné trop de temps au Dictateur. Le moment est venu pour chacun de prendre de la hauteur dans la réflexion et de faire une analyse lucide de la situation. Les populations n’attendent de la Résistance qu'une chose : les libérer rapidement de la dictature. Tel doit être également le crédo des responsables des Mouvements politico-militaires. Les propos provocateurs n’ont plus droit de cité dans les rangs de la Résistance.




1.Posté par barkai chemi kogrimi le 22/10/2008 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si vou ete si soussieu de l'uniter de la rebillion aller sur le terrain et faite leur comprendre c ke vou vouler au lieu de montrer au monde kil son encore moin unit au niveau des partisan. ou proser a tou le monde de rallie.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Décembre 2015 - 10:29 Cameroun: La lettre qui divise le Sénat !