Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Tchad| 'Assassinat du Dr Ibni Oumar Mahamat Saleh: Idriss Deby doit restituer son corps sans délai !'


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 6 Septembre 2008 modifié le 7 Septembre 2008 - 22:22

Le Tchad a perdu en la personne du Dr Ibni Oumar, un homme d’une grande envergure exceptionnelle, sociable, d’une valeur inestimable et généreux. Il est un militant fidèle et dévoué pour la démocratie, un humaniste hors normes dont les valeurs morales sont exemplaires.Je tiens à présenter mes sincères condoléances les plus attristées à sa famille biologique et politique sans oublier ses amis de l’étranger qui n’ont ménagé aucun effort pour entreprendre des initiatives audacieuses pour interpeller le Gouvernement tchadien et les autorités françaises tout au long de sa disparition.


Tchad| 'Assassinat du Dr Ibni Oumar Mahamat Saleh: Idriss Deby doit restituer son corps sans délai !'

Par Abdelmanane Khatab

Dr Ibni Oumar Mahamat Saleh : Idriss Deby doit restituer son corps sans délai !

J’ai été profondément affligé par l’hypothèse probable de la mort du Dr Ibni Mahamat Saleh, Président du Parti pour les Libertés et le Développement (PLD) et porte-parole de la CPDC dans un contexte absurde et catastrophique qui laisse réfléchir que le droit à la vie d’un homme n’a pas de sens avec Idriss Deby.

Le Tchad a perdu en la personne du Dr Ibni Oumar, un homme d’une grande envergure exceptionnelle, sociable, d’une valeur inestimable et généreux. Il est un militant fidèle et dévoué pour la démocratie, un humaniste hors normes dont les valeurs morales sont exemplaires.

Je tiens à présenter mes sincères condoléances les plus attristées à sa famille biologique et politique sans oublier ses amis de l’étranger qui n’ont ménagé aucun effort pour entreprendre des initiatives audacieuses pour interpeller le Gouvernement tchadien et les autorités françaises tout au long de sa disparition.

En ces termes, je lui rends hommage et prie Dieu d’accueillir son âme en paix parmi les fidèles !

Pour entrer dans le vif du sujet, je puis me souvenir de la déclaration du Président français Nicolas Sarkozy lors de sa brève visite à Ndjaména du 28 février 2008 où il disait : «J'ai demandé au président Deby une commission d'enquête internationale pour savoir ce qui s'est passé durant ces fameux trois jours. » La France veut la vérité et je ne cèderai pas sur ce point. Ce n'est pas parce que le gouvernement du Tchad est légitime qu'il peut se permettre de faire n'importe quoi »

Ainsi, dés le début de cette affaire, nous avons conclu que Dr Ibni Oumar Mahamat Saleh n’était plus de ce monde. La mort de cet homme et celle de ceux qui ont combattu armes à la main appellent à une prise de conscience de tous ceux qui aspirent à la démocratie que le dialogue peut pérenniser les idéaux défendus. 

Plusieurs compatriotes nous ont confirmé la mort du frère Ibni Oumar « son décès a été constaté par le médecin français Daniel GOUTTE qui a établi un rapport au Chef de l’opération Épervier, avec copie à l’ambassadeur de France à N’djamena,lequel à son tour a immédiatement informé Paris (le Quai d’Orsay et l’Élysée). » 

Aujourd’hui, l’histoire donne raison à M.Ngarléjy Yorongar qui, a déclaré dés son atterrissage de l’avion à Paris que le Dr Ibni Oumar serait mort en prison de suite des tortures et autres traitements inhumains, battu par les éléments de la Garde Présidentielle.

Au regard de la conclusion du rapport de la Commission d’enquête, nul ne peut donc démentir la déclaration de M.Yorongar qui a alerté en avance l’opinion publique nationale et internationale.

Tout compte fait, nous sommes tous mis devant un fait accompli.
Face à ce choc, nous demandons au Président Nicolas Zarkozy, initiateur de cette commission d’enquête de rompre le silence pour se prononcer clairement sur la conclusion du rapport et de donner la position officielle de la France sur la terreur qui règne au Tchad sous le régime d’Idriss Deby.

Aussi, l’Union européenne n’a-t-elle pas demandé des éclaircissements sur la disparition du Dr Ibni Oumar et des événements survenus à Ndjaména au mois de février. Nous estimons que ce sont là une fois de plus des manœuvres dilatoires qui visent à endormir l’opinion pour permettre à Deby de souffler et gagner du temps face à la mobilisation et aux pressions qui s’abattent sur lui.

Connaissant bien la nature du régime tchadien en matière des crimes et autres assassinats, car, jamais Idriss Deby n’a restitué les corps de ses victimes à leurs familles. C’est de l’inhumanité absolue chez lui de garder de façon sadique les corps sans vie des personnes qu’il a exécutées sans les remettre à leurs familles.

Dés cet instant, nous exigeons de lui, de remettre, sans délai les corps de toutes les victimes de son régime à leurs familles dont celui du Dr Ibni Oumar Mahamat Saleh.

Aussi, allons-nous adresser à tous les leaders de l’opposition armée de comprendre une fois de plus que face au régime en place, sauf l’unité des forces conduirait à une victoire définitive et éclatante qui ouvrira la voie à une démocratie effective pour un Etat des droits qui garantira les libertés les plus élémentaires des populations éprises de paix et de justice comme les nôtres.

Abdelmanane Khattab

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements