Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tchad : Bachir, un des meilleurs Ministre de la sécurité de ces derniers temps


Alwihda Info | Par Moussa Guetane Moussa - 12 Février 2013 modifié le 12 Février 2013 - 23:16

Il a su insuffler un souffle revivifiant à la police nationale en sanctionnant sévèrement les incompétences, les abus et surtout les fléaux de l’absentéisme et de l’amateurisme. Nul n’est parfait sur terre, car étant humain, mais tirer notre révérence au Ministre Ahmat Bachir n’est que la suite logique du constat de ses actes positifs en tant que Ministre notamment dans la lutte contre l’insécurité.


Ahmat bachir, actuel ministre de l'Intérieur. Crédits photos : Alwihda
Ahmat bachir, actuel ministre de l'Intérieur. Crédits photos : Alwihda
Bachir, un des meilleurs Ministre de la sécurité de ces derniers temps N’en déplaise à ses détracteurs et aux nombreux vendeurs d’illusions dans leur obsession maladive, Monsieur Ahmat Bachir, Ministre de la sécurité publique a été reconduit encore à son poste. Ce qui nous laisse dire qu’en dépit des critiques acerbes et sans fondement, des injures gratuites et de multiples tentatives de dénigrement à son endroit, le Ministre Bachir est sans conteste un des meilleurs responsables du département de la sécurité et de l’immigration que le Tchad ait connu ces dernières années. On devient le chou gras des sceptiques et des partisans du statuquo, quand on s’engage d’une manière inextinguible contre la médiocrité, les crimes, l’insécurité et la delinquance. Au fil du temps, l’expérience aidant, il est devenu incontestablement la hantise, la bête noire et l’empêcheur de vaguer librement aux fraudeurs, aux voleurs, aux arnaqueurs et autres bandits cravatés ou enguenillés qui rongent notre société. Signe des temps, Ahmat Bachir dérange ceux qui rêvent de voir un Tchad chaotique et en proie aux démons du désordre. En dépit des ragots et radotages pour annihiler sa fougue à combattre les crimes dans notre pays et la médiocrité, l’absentéisme et le clientélisme dans son département. Il est devenu méthodiquement un frein aux prestataires de la malhonnêteté. En fait, un véritable mur, un barbelé et un bouclier contre ceux qui raffolent des activités délictuelles. Monsieur Bachir aime la rigueur, la ponctualité et un bon rendement dans le travail qu’il confie à ses collaborateurs. Faire le tour des différents départements du Ministère dont il a la charge pour s’en convaincre de son empreinte. N’hésitant pas à descendre personnellement sur le terrain pour constater de visu le travail de ses hommes, il n’est pas rare de le voir faire des visites inopinées dans les commissaires ou les différentes directions de son Ministère. Cette manière de faire, est de mémoire de nombreux policier jamais arrivée au sein de leur service. Les policiers ont constamment en tête de se retrouver face à face avec leur Ministre qui peut parfois utiliser une voiture banalisée ou se transformer en simple « quidam » pour les contrôler dans leur activité. Cette hantise de croiser Ahmat Bachir sur leur chemin, enturbanné ou se déplaçant camouflé en simple quidam sur une moto, incitent souvent les policiers à faire leur travail avec précaution et éviter les dérapages. Car la crainte de voir Ahmat Bachir surgir à tout bout de chemin est omniprésente dans les esprits. L’homme a le béguin de vérifier discrètement le travail de ses subordonnés, ce qui fait de lui un très bon Ministre de la sécurité, toujours présent et au bureau et sur le terrain au grand déplaisir de ses détracteurs et aux partisans de l’insécurité. Comme des nombreux citoyens et usagers de la route, nous ne pouvons que nous réjouir amplement du maintien de Monsieur Ahmat Bachir à son poste. L’homme est rigoureux et intransigeant dans son travail qu’il veut bien fait. Il a su insuffler un souffle revivifiant à la police nationale en sanctionnant sévèrement les incompétences, les abus et surtout les fléaux de l’absentéisme et de l’amateurisme. Nul n’est parfait sur terre, car étant humain, mais tirer notre révérence au Ministre Ahmat Bachir n’est que la suite logique du constat de ses actes positifs en tant que Ministre notamment dans la lutte contre l’insécurité. Beaucoup de pessimistes avaient fait couler inutilement beaucoup d’encre et de salives avec leurs perfidies de salir, d’injurier et d’honnir leur prochain. Ils n’avaient fait que grandir Ahmat Bachir qui se mettait sur leur chemin, dans sa lutte acharnée contre l’insécurité, le désordre et le banditisme dans tous ses états. L’homme sera pour eux, un obstacle, une haie de sécurité et une barrière solide contre leur visée d’un Tchad insécurisé où ils pourraient s’adonner à leur vise prédateur. Nous ne pouvons que le féliciter dans son fabuleux travail et l’incitons à encore plus de rigueur dans la lutte contre la montée de l’extrémisme religieux, le banditisme et l’insécurité. Le Tchad appartient à ceux qui l’aiment et veulent le construire, et non à ceux qui le détestent et veulent sa destruction. C’est le pays de tous ceux qui rêvent de son développement et non celui de ceux qui aspirent machiavéliquement à voir le désordre, l’effusion de sang et le banditisme prendre en otage notre peuple. Le Ministre Ahmat Bachar est de ceux là qui aiment profondément leur pays d’où son engagement dans sa croisade contre l’insécurité, le banditisme et l’organisation des services de sécurité encore plus compétents. Nous sommes un peuple averti, nous ne nous laisserons pas entubés par les vendeurs d’illusions. Nous faisons entièrement confiance à notre Ministre.

Moussa Guetane Moussa