Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Tchad : Boko Haram affirme qu'il ne reculera pas avant l'établissement de la charia


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 17 Mars 2017 modifié le 17 Mars 2017 - 16:39

Dans une nouvelle vidéo, Abubakar Shekau ordonne à ses combattants de rester inébranlables, ajoutant que la secte ne reculera pas avant que la charia ne soit établie au Bénin, au Cameroun, au Tchad, au Niger, au Nigeria et au Mali.


Tchad : Boko Haram affirme qu'il ne reculera pas avant l'établissement de la charia
Le leader de Boko Haram (Etat Islamique en Afrique de l'Ouest), Abubakar Shekau, est apparu dans une nouvelle vidéo publiée ce vendredi.

C'est le media nigérian, Premium Times qui a reçu les images d'une durée de 27 minutes d'un journaliste qui est en contact avec la secte.

Dans la vidéo, Shekau a réfuté les récentes attaques en Libye tout en menaçant les dirigeants mondiaux. 

Des cartes d'identité, des armes, munitions et du matériel militaire récupéré lors de combats ont été exposés. Pour la première fois, des combattants se sont exprimés en français.

Shekau, qui a remercié ses partisans, a également ordonné à ses combattants de rester inébranlables, ajoutant que la secte ne reculera pas avant que la charia ne soit établie au Bénin, au Cameroun, au Tchad, au Niger, au Nigeria et au Mali.

Il a réaffirmé l'alliance à DAESH, mais sous son commandement.

La vidéo récente arrive trois jours après la publication par la secte d'une vidéo où elle exécute trois hommes  accusés d'être des agents du gouvernement.

Un renforcement du niveau d'alerte au Tchad

Le Président tchadien, Idriss Déby a récemment appelé -lors d'un discours prononcé à la journée de la paix et de la prière-, les tchadiens à la plus grande vigilance, admettant l'affaiblissement de la secte mais n'excluant pas de nouveaux attentats. Il a demandé le renforcement du niveau d'alerte terroriste.

Le groupe terroriste a été sérieusement affaibli par la force mixte multinationale. Plus d'un millier d'anciens combattants de la secte ont rendu les armes et sont cantonnés au Tchad, dans la zone du Lac, en attendant une "déradicalisation".


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements