Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Tchad : Cet avion militaire américain qui a failli maintenir Habré au pouvoir


- 13 Avril 2014 modifié le 13 Avril 2014 - 09:39


Extrait. Slate

A l’ambassade américaine, Foulds arborait désormais un gilet pare-balles et gardait à sa portée un fusil de chasse chargé. De peur que l’ambassade ne soit prise, il s’appliqua, avec son coordinateur des opérations à détruire des documents confidentiels et des équipements sensibles de communication alors même que la première vague de rebelles entrait dans la ville. Le chef de l’antenne de la CIA faisait de même à un autre étage.
 
Pendant ce temps, Bogosian recevait un appel urgent de Washington: deux avions de transport militaire C-141 avaient été chargés d’armes, de munitions et d’autre matériels et étaient prêts à décoller des Etats-Unis pour venir à la défense de Habré. «Ils étaient sur le tarmac, prêts à partir», se souvint Bogosian. «Nous avons rappelé et dit: "Laissez-tomber. Il est déjà trop tard."»
 
Habré, qui n’était pourtant pas connu pour fuir les combats, savait que son temps était venu. Tard cette nuit-là, le «guerrier du désert par excellence» se serait mis au volant de sa Mercedes et l’aurait conduite directement jusque dans un avion de transport Lockheed L-100 Hercules qu’il avait obtenu des Etats-Unis. Il aurait fait monter ses adjoints les plus proches et aurait décollé. 




EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements