Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Tchad: De l’analogie au numérique


Alwihda Info | Par - 31 Juillet 2017 modifié le 30 Juillet 2017 - 20:31

Deux projets présentés par le Chinois Startime et le Tchadien Prestabist permettent au gouvernement d’évaluer l’importance de la transition et d’estimer son coût financier avant de se décider en toute objectivité pour éviter d’éventuels regrets, ayant pour corollaire une migration désastreuse avec une dépense exorbitante et à la fois intitule.


Au Tchad, la Télévision Numérique Terrestre (TNT) aurait complètement dû remplacer la diffusion analogique sur l’ensemble du territoire national depuis le mercredi 17 juin 2015, la date butoir fixée par l’Union internationale des télécommunications (UIT) pour le passage à la Télévision numérique terrestre (TNT) sur le continent africain, repoussé faute de difficultés inhérentes à la conjoncture économique financière que le Tchad traverse depuis quelques temps. Pour le Pays de Toumai, cette transition marque une évolution très importante sur le plan technologique, social et économique.

La réussite de cette mutation de la télévision repose sur plusieurs facteurs entre autres l’adoption par le législateur d’une feuille de route pertinente, la mobilisation des organismes publics, des chaines de télévision et des radios. Le Tchad s’est heurté pendant un certain moment au coût significatif d’un montant provisionnel de plus 50 milliards de FCFA nécessaires pour atteindre cet objectif escompté de la migration mais cette opération permet de libérer de nouvelles fréquences, propriété de l’Etat Tchadien.

Après une période d’inertie observée dans ce processus, un pas très important vient d’être franchi avec la reprise effective des activités du comité national pour le passage de l’analogique au tout numérique et la nomination d’une nouvelle équipe à la tête de la coordination nationale au Tchad, permettant ainsi d’assurer le suivi du passage au numérique qui implique également des choix relatifs à l’évolution du cadre réglementaire sur la diversité de l’information et des œuvres audiovisuelles produites et diffusées ainsi que l’implication de l’ensemble des acteurs et l’information du public.
Evaluer l’importance de la transition et estimer son coût financier avant de se décider en toute objectivité, pour éviter d’éventuels regrets, ayant pour corollaire une migration désastreuse avec une dépense exorbitante et à la fois intitule

Deux opérateurs économiques disposant de cette haute gamme de technologie pouvant assurer la transition de l’analogie au tout numérique à savoir le Chinois Startimes et l’opérateur Tchadien Prestabit ont manifesté respectivement leurs intérêts en proposant deux projets distincts pour accompagner le Tchad dans la migration de la télévision terrestre analogique vers la télévision en numérique. Il revient maintenant au gouvernement Tchadien d’opérer un choix judicieux en menant des études approfondies sur les deux projets présentés par le Chinois Startime et le Tchadien Prestabit lui permettant ainsi d’évaluer l’importance de la transition et d’estimer son coût financier avant de se décider en toute objectivité pour éviter d’éventuels regrets, ayant pour corollaire une migration désastreuse avec une dépense exorbitante et à la fois intitule.

Le passage à la télévision numérique relevant de la question de la souveraineté nationale d’un Etat permet à son gouvernement de libérer une partie des fréquences dites « en or» pouvant servir à tous, à la télévision numérique mais aussi aux télécommunications, au développement économique, à l’aménagement du territoire, à la cohésion sociale, aux services publics pouvant générer aux finances publiques grâces aux redevances collectées par leurs usages.
Prestabist est un opérateur technologique national reconnu du public Tchadien à travers ses décodeurs HD et bouquets des chaines 100% numériques à partir de ses réseaux TNT déployés à N’Djamena et Moundou depuis plus de 3 ans.

Le Tchad peut en tirer les conséquences désastreuses de son accord qu’il a signé avec Glenocre pour l’achat d’une part de pétrole ayant conduit à une crise économique et financière très grave à cause de comportement de certains responsables véreux et corrompus qui ont fait prévaloir leurs intérêts personnels au détriment de l’intérêt général, en acceptant des pots-de-vin.

D’autres apôtres du gain facile bien placés négocieraient des pots-de-vin auprès de l’opérateur Chinois pour lui attribuer ce marché de l’évolution de l’analogique au numérique, sans tenir compte de la qualité de la prestation de service, en foulant allègrement au pied la question relevant de la souveraineté qui devrait en principe être confié à un opérateur national avec une dépense limitée et une qualité de service fiable et à la fois contrôlé. Pourtant, Prestabist est un opérateur technologique national reconnu du public Tchadien à travers ses décodeurs HD et bouquets des chaines 100% numériques à partir de ses réseaux TNT déployés à N’Djamena et Moundou depuis plus de 3 ans.