Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Tchad : Défections politiques dans le camp Yorongar


Alwihda Info | Par Gloria Rolel - 9 Juillet 2014 modifié le 9 Juillet 2014 - 01:48



A la une du journal L'Union

Tchad : Défections politiques dans le camp Yorongar
S'il est un des partis politiques d'une grande audience au Tchad et au-delà des frontières nationales, c'est le FAR (Fédération Action pour la République), créé en 1992, sous l'initiative de son père fondateur Ngarlejy Kodji Yorongar le Moïban, dans le but de reconquérir le pouvoir. Mais en attendant cette heure  de gloire, le parti FAR compte de défections vertigineuses. La démission en date est celle de M. Ngarmbatina Lamane.
 
Le FAR n'est plus que l'ombre de lui même ? Malgré les multiples combats ménés pour gouverner le Tchad en tant que President de la République, le coordinateur exécutif fédéral du parti FAR, Ngarlejy Kodji Yorongar Le Moïban rencontre toujours des échecs. Cependant, il garde toujours foi. Pour lui, gouverner le Tchad est son destin : "c'est pour moi un destin. Ma vie est parsemée d'embûches et d'atrocités à l'issue des quelles j'ai toujours survécu. Tout ceci est un plan insondable de Dieu qui veut me voir gouverner le Tchad un de ces jours", prophétise-t-il. 

Néanmoins avec ces échecs il doute: "Je crois qu'avec Deby, il faut prendre les armes, car les urnes ne tiennent plus", se résous-t-il. Pour nos confréres Modé Israël et Thomas Reoukoubou, Yorongar veut le pouvoir à tout prix ; "J'irais à la présidence bras ballants, prendre ma victoire volée", déclara-t-il il y a quelques années.