Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Tchad / Droit de l’homme : Le barreau en appelle à la justice internationale


- 2 Mai 2017 modifié le 2 Mai 2017 - 07:04

Par CHRISTOPHE SESSOU


Le Tchad est le théâtre d’arrestations tous azimuts des militants des droits de l’homme depuis la réélection controversée du président Idriss Déby en avril 2016. Après les cris d'alarme des organisations de défense des droits de l’homme et la communauté des diplomates occidentaux, l’ordre des avocats donne de la voix. Il en appelle à la justice internationale pour mettre fin à un tel état de chose. Source : beninmondeinfos.com

Les violations massives des droits de l’homme au Tchad, font délier de plus en plus de langues. Après les syndicats, les organisations de défense des droits de l’homme, la communauté des diplomates occidentaux, c'est le tour de l'ordre des avocats de donner de la voix. Le barreau s'insurge contre les arrestations, en dehors de tout cadre juridique des leaders de la société civile qui dénoncent les mauvaises pratiques du régime. Selon Me Mbaigangnon, les activistes des droits de l’homme sont arrêtés, torturés avant d’être remis aux autorités judiciaires pour une parodie de justice. « Ces arrestations constituent des actes de violation des droits humains que les avocats du Tchad ne comptent plus tolérer », prévient Me Athanase Mbaigangnon, bâtonnier de l'ordre des avocats du Tchad. Et pour mettre fin à une telle situation, le président de l’ordre des avocats compte saisir les Nations unies. Ce sera l’occasion d’envoyer sur place une commission d’enquête pour tirer au clair, le martyr que souffrent les défenseurs des droits de l’homme au Tchad. L’autre action que compte mener le bâtonnier, c’est de saisir la Cour pénale internationale pour que les auteurs, leurs complices ainsi que les commanditaires de ces actes de tortures répondent de leurs actes devant la juridiction internationale. L’aboutissement de telles actions permettra de donner une bonne leçon à ces tortionnaires qui pullulent sous les tropiques. Source : beninmondeinfos.com