Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Tchad : Elle perd une jambe dans les attentats en secourant les blessés, les tchadiens émus


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 13 Juillet 2015 modifié le 13 Juillet 2015 - 12:41


Grièvement blessée au genou lors des attentats du 15 juin dernier, elle sera amputée de la jambe gauche deux jours plus tard.


Tchad : Elle perd une jambe dans les attentats en secourant les blessés. Crédit photo : Tchad Baladia/Facebook
Tchad : Elle perd une jambe dans les attentats en secourant les blessés. Crédit photo : Tchad Baladia/Facebook
Infirmière à l'hôpital de l'amitié Tchado-chinoise, Ndigobe Laurentine a perdue sa jambe en secourant les victimes de la première explosion terroriste à l'Ecole de police de N'Djamena, le 15 juin dernier, rapporte Tchad Baladia. La deuxième explosion, quelques minutes après la première, a eu lieu alors qu'elle soignait les élèves policiers blessés. 

Grièvement blessée au genou, elle sera amputée de la jambe gauche deux jours plus tard. Patriote tchadienne et fervente chrétienne, cette mère de famille poursuit actuellement sa convalescence entourée de sa famille et de ses ami(e)s, avec un "moral comparable à celui de nos forces armées" qui traquent et neutralisent les terroristes partout ils se trouvent.

"A jamais ces enfants et nous tous la verrons avec une béquille à cause de cet événement du 15 juin. Dans l'exercice de ses fonctions d'infirmier et au secours des premières victimes, elle a faillie perdre sa vie dans la deuxième explosion", exprimait ses proches sur les réseaux sociaux, créant l'émotion et la compassion des nombreux tchadiens.

Une vague de soutien s'est créée sur les réseaux sociaux à l'initiative d'une page Facebook Tchad Baladia qui a proposé un soutien financier et matériel en mettant à disposition les contacts de la victime.