Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tchad: Eufor, Arche de Zoé, même but: humanitaires déguisés ou neutralité impossible


Alwihda Info | Par Җ€BIЯ ® - 17 Janvier 2008 modifié le 21 Janvier 2008 - 12:21

La mission de l'Eufor ne sera pas si différente de celle menée par son prédecesseur l'Arche de Zoé. La première mission était clandestine, la présente, celle que va mener l'Eufor, est conventionnée.


Tchad: Eufor, Arche de Zoé, même but: humanitaires déguisés ou neutralité impossible
Je me permet d'intervenir pour la première fois sur cette affaire de l' arches de zoé qui a fait couler tant d'encadre, certes méritoire,mais ma réserve était tout simplement , que c'était une affaires si importante et peut être opportun que pour les africains, les tchadiens de l'intérieure et ceux de la résistances en particulier,de se heurter a un système d'une république bananière, dont l'issue de l'affaire était prévisible pour arrangement probable, avec un Deby président , un ministre de l'intérieure qui se prononce sur une affaire qu'il la maîtrise même pas et s'éclipse soudainement , le Kasire( de mouton qui broute) et leurs corollaires, ceux sont ces gens là qui ont les destin du Tchad actuel entre leurs mains du moins institutionnellement , comment peut-on être rassurer dans ce pays en coma ?si on ne peut que facilement déchiffrer cette affaire de l'arches de zoé perdue d'avance. Si non cette affaire est une aubaine pour tout ceux qui dénoncent les néo-Colonialistes, et en particulier ceux qui réclament une preuve fraîche et palpable du XXIè siècle, pour l'ébranler à ceux colonialistes qui pensent qu'on est toujours les même négro qu'ils décident à leurs places depuis leurs grattes ciel, tout en ignorant les quotidien des tchadiens, darfouris et africains en nous imposant de dictateurs.

Pour nous prendre à des incompétents et des irresponsables éternel qu'ils véhiculent le « droit d'ingérence humanitaires » pour camoufler davantage leurs intérêt et nous rendre encore plus dépendant .Alors qu'on sait très bien que le statut des humanitaires actuellement les conviennent bien déjà malgré nos multiples réticences sur leurs neutralité absolue, donc humanitaire sa suffit il faut des hommes, des hommes digne au pouvoir pour éviter toute affaires humanitaires dans un territoire donné .cela deviendra une fierté pour l'humanité n'est ce pas ?
Mais Tchad un cas politique révélateur sous Deby et sa clique au pouvoir comme on la souvent souligné et Sarkozy président Français on imaginer déjà la fin du procès dès le début,maintenant les français sont revenu en France, les tchadiens sont restés au Tchad, la justice à la tchadienne a été découverte, le Deby a eu l'occasion de découvrir au monde entière qu'il n'a pas une parole, son mentor ( le people) Zarkozy a joué son rôle comme il le faut en ramenant ces compatriotes à la maison en un temps record, toute en indiquant à Deby la place qu'il lui revient, et la pauvre Rama Yade justifie avec force et conviction que la république française est irresponsable dans cette de l' affaire arche de zoé , elle a fait ce qu'elle peut faire de cette affaire. Affaire plus ou moins close, et mal exploité par les concernés c 'est dommage !!!Pour les assoiffés de la justice.

La chance dans cette tentative d'enlèvement déjouée par le grand hasard et quelque disfonctionnement propre à tout Etat semblable a celui de Deby. Ces mères victimes éternelle ont retrouvé leurs affections a peine s'envolé à un monde inconnu, dans ce cas on ne peut imaginer que c'est un secours providentiel à cette population misérable.

Les Citoyens tchadiens malgré l'issue prévisible de l'affaires n'ont pas manqué d'afficher par des différentes manifestations à N'djamena, Abéché sur les toiles de l'Internet leurs oppositions à la politique paternaliste de la France, les tchadiens sont choqués par cet acte d'enlèvement mais que faire avec un Deby qui décide a leurs place ? Chers concitoyens gardons espoir quant même, et quant a la forces des résistances tchadienne mit au banc de touche des institutions soit disant crédible, coincé a observé la gestion de cette affaires virtuellement, si non que faire, mais toute fois l'affaires a été riche d'enseignement et a démontrer la limite des « autorités tchadiennes. «

Et a propos de l'EUFOR qui s'acharne activement de se déployer pour une mission qui ne semble pas très différentes à celle de l'arche de zoé a peine voilée. Les citoyens tchadien de la résistances interpelle les européens de bien réfléchir sur les conséquences de leurs actes en soutenant un régime fragilise, fortement contesté. Sachez que, les forces de la résistance ne veulent rien pour le moment que de voir ce monstre Deby contesté par tout, reconnaît sa défaites. Donc, il y'a d'abord, une affaires interne tchado tchadiens (Deby ronge le pays, les résistants cherche a arrêté cette mascarade de la République) ceci dit l'EUFOR doit prendre en compte tous les paramètres avant d'engager ces forces dans un monde qu'ils le maîtrisent mal, la France le chef défile, quant a elle on la demande de voir en large comme elle le fait au peuple français, le peuple tchadien mérite aussi la démocratie. L'EUFOR peut faire le tour du monde par ses interventions mais là au Tchad on dit non à leurs interventions sans trouver une solutions inclusive à la cause tchadienne avec le régime de Deby, cela est une exigence en dépend la survie de la sous région.

Dijbrine abakar khirachi.


Membre de la CCT