Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERVIEW

Tchad : Extrait de l’interview de Mahamat Ahmat Lazina, Président National du MNCT


- 20 Décembre 2014 modifié le 20 Décembre 2014 - 11:16

Extrait de l’interview de Mr Mahamat Ahmat Lazina, Président National du Mouvement National Pour le Changement au Tchad (MNCT) avec la Radio NGATO


Tchad : Extrait de l’interview de Mahamat Ahmat Lazina, Président National du MNCT
Radio Ngato : Monsieur le Président Bonjour, Quel est votre point de vue sur le Retrait du Code Pastoral ?

Mht Aht Lazina, Bonjour, Nous saluons la décision prise par le Président de la République de ne pas mettre en application le Code Pastoral. Le souci exprimer par le Président de la République qui est celui de préserver la Paix, la Cohabitation Pacifique et l’Unité Nationale sont partagés par tous les tchadiens et l’Homme Politique responsable doit encourager de telle décision. Nous avons aussi constaté une polémique entre le gouvernement et la société civile sur la forme prise par le Président de la République, nous appelons le Président de la République de mettre sa décision en conformité avec la constitution et les lois de la République.

Radio Ngato : La société se devise d’aucuns trop c’est trop et d’autres ne touche pas a mes acquis quelle lecture faites vous ?

Mht Aht Lazina : Je trouve que c’est des positionnent politiques qui ne devrait pas être en principe du ressort de la société civile. Les revendications posées par la coalition trop c’est trop sont des revendications qui touchent à la gouvernance du pays et à la gestion Politique du pouvoir MPS, cette gestion comme nous l’avons toujours dit ne va pas dans l’intérêt du peuple tchadien. Acculer, et confronter a un climat international favorable à l’alternance à la tête des Etats en Afrique, le pouvoir assimile la coalition trop c’est trop à l’opposition politique et réponds par la mobilisation des associations qui lui sont proches et qui eux pensent défendre les quelques réalisations du régime MPS. Donc, on se retrouve face à une société qui revendique à travers ses élites et un pouvoir qui se défend à travers des regroupements à sa solde.

Radio Ngato : Parlez nous de Processus électoral, Retard des échéances et la biométrie ?

Mht Aht Lazina : Au niveau de notre parti nous suivons les débats entre le tenant du pouvoir qui accuse l’opposition d’être la cause du retard et du non respect du calendrier électoral et de l’autre coté une opposition divisée sur des questions secondaires comme la mise en place de démembrement de la CENI pour retardé le processus électoral , mais en finalité c’est une ruse politique qui est en faveur du pouvoir. Le non respect du calendrier électoral nous conduirait au non respect des conditions fondamentales de l’organisation des élections.

En effet, on risque bientôt d’avoir un blocage sciemment voulu sur la question de la biométrie. S’il faut organiser les élections dans le respect du calendrier électoral et éviter un vide juridique, alors les élections prochaines se feront sans la biométrie, c’est qui arrangerait le pouvoir et c’est vers cela qu’on est entrain nous conduire. Le Tchad va avoir encore des élections contestées et les institutions qui en seront issues seront dépourvues de légitimité, le pays sera confronté à tous les risques et a toutes les formes de contestations politiques.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements