Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Tchad- France: Al Hadj Garondé Djarma Veut publier un livre d'histoire


Alwihda Info | Par Garondé Djarma - 6 Juin 2015 modifié le 8 Juin 2015 - 10:03

SOS - Les Résistances locales face à la conquête coloniale française


AL HADJ GARONDE DJARMA cherche un financement pour la publication de son livre intitulé : Les Résistances locales face à la conquête coloniale française.

Tchad- France: Al Hadj Garondé Djarma Veut publier un livre d'histoire
AL HADJ GARONDE DJARMA cherche un financement pour la publication de son livre intitulé :
Les Résistances locales face à la conquête coloniale française.

Un livre de 180 pages. Cout d’impression : neuf cent dix huit mille francs CFA.918 000. Numéros de contact : 68408218
Pourquoi j’écris ce livre ?
En écrivant ce manuscrit, mon objectif est d’inciter notre gouvernement à créer une commission nationale chargée de réécrire notre histoire. Le Tchad doit s’inspirer de l’exemple du gouvernement tunisien qui avait crée en 1989, une commission nationale pour réécrire son histoire qu’il juge falsifiée par la colonisation.
Notre pays regorge des Historiens attitrés pour faire ce travail. Le cas d’Al hadj Djimé qui était d’Abéché avec le Sultan Doudmourrah en Novembre 2011 à Fort Lamy est assez éloquent.
Selon son témoignage, il voudrait nous retracer brièvement en 2002 devant le domicile du Magistrat Moussa Touré. Il a accompagné le Sultan Doudmourrah après la chute d’Abéché aux mains de l’occupant le 2 juin 1909 à Al Fachir(Soudan) chez son oncle le Sultan Ali Dinar des Faures.
Apres un repos de quelques semaines, nous avons regagné le Sultan Tadjadine Ismaïl des Massalites à Doroté pour organiser la résistance armée contre la conquête coloniale française. C’est ainsi que j’ai pris part en compagnie de deux Sultans au guet-apens du 4 janvier 1910 contre la colonne de Capitaine Fiegenschuch au Ouadi Kadja que nous avons décimé et tué le tombeur du Sultan Doudmourrah.
Le colonel Moll qui a appris la nouvelle à Brazzaville en partance pour la France a rebroussé chemin à Abéché pour préparer une expédition pour venger les siens. Lui aussi connaitra une fin tragique le 9 novembre 1910 aux combats de Doroté. Après notre réconciliation avec l’occupant nous avons regagné le 27 octobre 1911 et le 1er novembre nous avons quitté la capitale des Sultans Abbassides pour Fort Lamy.
Au cours de notre entretien, j’ai demandé à mon interlocuteur son âge d’aujourd’hui ? Il me répond je cite : « A l’âge de neuf ans j’avais accompagné mon père aux lieux saints à la Mecque. Si mon fils ainé vivait encore en 2002 il aura 106 ans d’âge conclu Al Hadj Djimé ». En 2002 il habitait au quartier Repos non loin de la maison de Meramaï la mère de mon camarade Battaradine.

68 40 82 18


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements