Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Tchad: 'Frayeur et tractations autour d’une condamnation'


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 20 Août 2008 modifié le 20 Août 2008 - 22:56

Comme le disait, avec ironie, le président Soudanais, il y a deux différences entre Deby et moi. « Premièrement, je ne me réveille pas à 50 ans pour découvrir que le nom que m’ont donné mes parents doit être corrigé et de le modifier » ; deuxièmement « ma tête à moi est pleine de versets du coran, la sienne est remplie d’alcool ». Alors le désarroi qui s’est emparé des ennemis d’Hissein Habré est à la mesure de leur soutien actif au régime Deby.


Tchad: 'Frayeur et tractations autour d’une condamnation'
Frayeur et tractations autour d’une condamnation.

Encore un rebondissement dans l’affaire Hissein Habré avec cette liste de condamnations, laquelle le temps d’un week-end aura provoqué des diarrhées chez certains, voire une panique générale chez d’autres.

Tout d’abord, l’information est tombée le vendredi 15 août 2008, les premières dépêches tombent et parlent de condamnation à mort pour « crime contre l’humanité, crimes commis de 1982 à 1990 » comme l’ont annoncé expressément les dépêches de l’Afp et Reuters.

A la surprise générale, une panique s’installe chez les ONG, « non, non, ce n’est pas possible, tout est foutu,…. », on a même entendu le Pittbull de la Raddho dire, « non ! Hissein Habré ne mérite pas ça », « il faut que le Sénégal lui assure un procès équitable ».

Puis, ce fut le tour du Ministre de la justice : « quand j’ai appris la nouvelle, je n’en revenais pas, nous sommes totalement surpris » et déçus serait-on tenté d’ajouter. Une vingtaine de milliards en fumée ! De quoi avoir une crise cardiaque.

Panique générale sur RFI aussi : « non, non, ce n’est pas vrai, ce Deby, c’est un tocard, il faut rattraper le coup », entendait-on dans les couloirs.

Coté Internet, les sites tchadiens ont repris les dépêches, en ce long week-end d’assomption, les gens essayent de s’informer et surtout que la liste des condamnés étant particulièrement longue, la plupart des commentaires se font en off dans un premier temps.

Pourtant un blog, celui de Lyadish, s’est signalé par sa dextérité et son « extraordinaire » alerte à analyser en moins de 24 heures à l’écoute des médias sénégalais, de RFI, des nouvelles de N’djaména, et a même réalisé la prouesse d’avoir une confession sous le sceau de l’anonymat d’un avocat !

Et bien sûr, tout ceci pour rassurer son réseau de visiteurs. « Non, non, ne vous inquiétez pas, c’est une parenthèse, la procédure du Sénégal peut suivre son cours normal. Amine. Mes amis, nous respirons mieux ! Hissein Habré n’échappera pas à son jugement ». M Lyadish a même trouvé que si la rébellion arrivait au pouvoir, elle réhabilitera Hissein Habré, voilà la raison du soutien que Hissein Habré apporte à la rébellion, tandis que son homologue sénégalais riposte en disant « Deby a tout organisé parce qu’il sait qu’il est au centre de tout et donc a pris cette décision pour se protéger ». La guerre des experts.

« Arrêter le temps ! Cela a été un peu la prière de tout ce beau monde .Affolés et paniqués, ils ont oublié ce qu’est le Tchad de Deby.

Comme le disait, avec ironie, le président Soudanais, il y a deux différences entre Deby et moi. « Premièrement, je ne me réveille pas à 50 ans pour découvrir que le nom que m’ont donné mes parents doit être corrigé et de le modifier » ; deuxièmement « ma tête à moi est pleine de versets de coran, la sienne est remplie d’alcool ».

Alors le désarroi qui s’est emparé des ennemis d’Hissein Habré est à la mesure de leur soutien actif au régime Deby.

Le Tchad de Deby, c’est bien ce pays où un président de la République fait passer une communiqué à la télévision et à la radio pour dire que seule mon épouse X a le droit de porter mon nom, les autres Y, Z, W, K ne le peuvent plus !

Notre pays est aussi devenu un pays où le Ministre de la Justice annonce que l’Etat a budgétisé en plein mois de juillet la somme de 2 milliards de francs Cfa pour le procès Hissein Habré !

Notre pays est aussi devenu cet Etat qui vend son pétrole à 28 dollars le baril quand les cours flambent à 140 dollars.

Notre pays est aussi devenu ce pays qui voit son Premier ministre et son épouse tombés à genoux pour saluer Khadafi.

Notre pays est aussi cet Etat où un avion se pose avec des bandits pour enlever une centaine de ses enfants et sans que personne ne soit puni, pire l’un des voleurs a même lancé à la face du peuple tchadien : « si c’était à refaire, je le referai ! ».

Alors, pour revenir au blog de Lyadish dont les affinités avec le régime Deby ont été officiellement exposées lors de la diffusion d’un entretien téléphonique entre Mahamat Nouri et un responsable Soudanais.

La diffusion exclusive de cet entretien a eu le mérite de mettre en lumière que l’auteur de ce blog a deux entrées évidentes au sein du régime de Deby. D’abord, avec les services spéciaux de l’ANS et ensuite avec le staff de la présidence de la république.

Comment comprendre qu’un document d’une telle confidentialité relevant du secret défense absolu soit envoyé à un blog pour diffusion, sauf si cela découle d’une politique de communication bien définie et orientée depuis le palais de Deby. C’est dire les liens importants et l’utilisation de ce blog pour faire passer des messages de propagande, récemment encore la surexposition des photos du défilé de l’armée de Deby a pour but de montrer la puissance de feu de l’armée de Deby, une armée forte, suréquipée, mobilisée « pour faire face à la rébellion, cela est sous-entendu ».

Et cela, malgré les interviews aux responsables de la rébellion qui n’ont pour objectif que de « crédibiliser » en quelque sorte le blog de Lyadish en lui donnant une étiquette « neutre ». Cette image « soft » du blog et faussement équilibriste est, d’autant plus utile, qu’elle se répercute sur les messages véhiculés et diffusés par ce blog. C’est du moins l’effet escompté.

Autre exemple, c’est encore ce blog qui a fait état de l’agenda de Deby par rapport au débauchage des responsables de l’opposition, l’info s’est révélée en partie vraie, quoi de plus normal, l’annonce prématurée mais ferme de la volonté du régime de Deby avait pour objectif de démontrer la puissance de Deby, il fallait être au courant que tout était en partie ficelé pour être aussi catégorique.

Pour fermer cette parenthèse et revenir à l’affaire Hissein Habré, que ceux qui ont eu des diarrhées, se soignent, ils ont peut être oublié tous les scandales qui l’ont jalonné depuis 8 ans qu’elle perdure, entre les trois décisions de justice, une tentative d’enlèvement, des réformes législatives, une modification constitutionnelle spécialement pour Hissein Habré, aujourd’hui un jugement au Tchad sur les mêmes faits qui sera rapporté ou non 24 heures après, rien de bien nouveau sous le ciel de l’affaire Hissein Habré qui nous réserve encore bien de surprises. Aujourd’hui, 5 jours après le verdict de la Cour criminelle de N’djaména, on parle d’intenses négociations pour que la décision soit modifiée. Ce qui est clair et sans équivoque s’énonce simplement, la cour criminelle a siégé du mardi 12 aout au Vendredi 15 aout en présence de nombreuses personnes qui un jour ou l’autre diront la vérité. Le combat continue.



M. Youssouf Ramadane

Libreville – Gabon

Ramadane2004@hotmail.fr

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements