Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Tchad : Idriss Déby remonté contre la firme italienne FINASI


- 25 Janvier 2014 modifié le 25 Janvier 2014 - 21:04


Le Président de la République Idriss Déby a accordé, ce matin, une audience à la Directrice générale de la firme italienne FINASI, spécialisée dans la construction des infrastructures sanitaires. Mme Enrica Pinetti est venue discuter avec le Chef de l’Etat de la relance du projet de construction du complexe pharmaceutique à N’Djaména.


Idriss Déby reçoit la Directrice générale de la firme italienne FINASI. Crédit photo : Presidencetchad.org
Idriss Déby reçoit la Directrice générale de la firme italienne FINASI. Crédit photo : Presidencetchad.org
TCHAD - La première pierre pour la construction du Complexe pharmaceutique de N’Djaména a été posée en décembre 2012. Mais voilà, depuis lors, la firme italienne qui a gagné le marché n’a pas démarré les travaux. C’est pour relancer ce projet que la Directrice générale de FINASI, Mme Enrica Pinetti a été reçue, ce samedi, par le Président de la République, en présence des ministres de la Santé publique, Dr Ngariera Rimadjita, des Infrastructures et Transports, Adoum Younousmi, des Finances et du budget, Bedoumra Kordjé, ainsi que du Secrétaire général de la Présidence de la République, Dr Houdeingar David Ngarimaden.

Le complexe pharmaceutique a une à vocation sous-régionale. Il fabriquera, non seulement des antirétroviraux, mais aussi des solutés pour perfusions, des antibiotiques et des médicaments génériques. Le coût global des travaux s’élève à 63,5 milliards de F CFA. Idriss Déby qui tient à ce projet a demandé des explications à la Directrice générale de FINASI. Pour quelles raisons profondes les travaux n’ont pas démarré, a voulu savoir le Chef de l’Etat ? Et dire que ce complexe pharmaceutique devrait, en principe, sortir des terres depuis longtemps. Presidence Tchad