Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : Impact négatif de la malnutrition sur l'économie, plus de 38% des enfants touchés


Alwihda Info | Par - 17 Mai 2017 modifié le 17 Mai 2017 - 00:38

Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication du Tabloïd Alwihda Actualités. En savoir plus sur cet auteur

Le projet de renforcement de la gouvernance et de la coordination de la nutrition du REACH, vise à renforcer l’approche multi-sectorielle et multi-acteurs de la lutte contre la malnutrition au Tchad.


Le réseau des Nations-Unies pour SUN (Scaling Up Nutrition) a organisé, ce mardi 16 mai 2017, à l'Hôtel La Résidence, une cérémonie de lancement officiel du projet de renforcement de la gouvernance et de la coordination de la nutrition au Tchad (Projet REACH).

Le lancement des activités du projet REACH a vu la participation de la représentante du Programme Alimentaire Mondial, Mary Elen, le représentant du secrétariat du REACH, Taina Gdessens Alpen, de l'Ambassadrice de l'Union Européenne au Tchad, Denisa Elena Ionette et du secrétaire général adjoint au Ministère de la Santé Publique, Ouadjon Ouarmaye..

Le projet de renforcement de la gouvernance et de la coordination de la nutrition du REACH, vise à renforcer l’approche multi-sectorielle et multi-acteurs de la lutte contre la malnutrition au Tchad et apporter un appui institutionnel aux structures et aux dispositifs de coordination multi-sectorielle pour une bonne gouvernance en matière nutritionnelle dans le pays.

L'objectif de ce projet est d'améliorer la situation nutritionnelle des enfants de 6 à 24 mois en renforçant l'accès à la disponibilité et l'utilisation par les ménages de certains types d'aliments.

Ce projet financé par l'Union Européenne marque une étape importante dans les efforts du Tchad pour vaincre la malnutrition.

Cette année, au Tchad, plus de 300.000 enfants courent le risque d'être sévèrement malnutris. Plus des 38% des enfants du Tchad souffrent d'un retard de croissance. L'année dernière, les Résultats sur le Coût de la Faim ont démontré l'impact négatif pour l'économie tchadienne du retard de la croissance chez l'enfant : Le coût de la Faim est évalué à 9,5 % du produit intérieur brut, un manque à gagner énorme qui nuit au développement du pays.

Selon le rapport mondial sur la nutrition de 2016, 1 dollar investi dans la nutrition, génére en retour 16 dollars.

Le REACH est une initiative inter-agence qui a été mise en œuvre par 4 agences des Nations-Unies (FAO, UNICEF, PAM et OMS) en 2008 afin de mettre fin à la pauvreté et à la sous-alimentation.