Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : L’UNPT-DARNA s’engage pour un changement


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 18 Juillet 2017 modifié le 18 Juillet 2017 - 09:04


Un point de presse a été organisé ce matin à la maison des medias du Tchad par le parti, Union National pour les Patriotes Tchadiens (UNPT-DARNA). L’objectif est d’annoncer à l’opinion nationale et internationale la création de ce parti politique, qui s’est retrouvé en Assemblée Générale constitutive le 10 janvier 2017, conformément aux articles 26 à 30 de la loi 019/PR/2009 portant charte des partis politiques au Tchad. Mais aussi de relater les réalités que vit le peuple tchadien.


Selon le président dudit parti, Singa Massa, ce parti est composé de certains membres du MPS, le parti au pouvoir mais ils ont dû quitté ce dernier pour en créer un autre, car ils ont été indigné par le comportement de certains militants zélés au sein du MPS, et autour du Président de la République pour ternir non seulement son image mais aussi celle du pays ; « ces oiseaux de mauvaises augures nourrissent en eux de mauvaises intentions entravant la réalisation du programme politique du président de la République pour le peuple tchadien. Ils font tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher le décollage du monde rural, de la femme tchadienne et surtout de la jeunesse. Et pourtant, ces derniers sont le socle de tout développement. Il est inconcevable que les droits et acquis de certaines couches des populations soient bafoués au profit de ces dinosaures », a-t-il déclaré.

Au vu de ces constats, l’UNPT-DARNA ambitionne d’incarner un projet de société pour un Tchad meilleur, dans lequel se reconnaissent les compatriotes afin de susciter de la part de tous, l’effort national nécessaire pour faire émerger un Etat de droit, souverain et unitaire ; arracher les racines du sous-développement ; assurer la réconciliation et la concorde national. « A l’UNPT–DARNA, nous ne sommes pas fiers de la gestion calamiteuse de nos dirigeants depuis des décennies. Ils ont mis notre pays le Tchad en faillite, en danger et dans une situation de marginalisation insurmontable », a ajouté le Président Singa Massa.

Il estime que le rêve du peuple tchadien de rendre le Tchad grand ne peut se réaliser que si les femmes et hommes se déterminent à relever ce défi devenu encore plus compliqué par la faute des dirigeants qui ont pris en otage les populations tchadiennes depuis des années ; « Aujourd’hui, la plupart des dirigeants mondiaux sont jugés en fonction de leurs performances sur des indicateurs principaux tels que la corruption, le taux de chômage, le taux de croissance. Notre ennemi commun est la pauvreté que nous devons éradiquer, la pauvreté est un cancer social avilissant. Nous ne pouvons pas être libres tant que nos populations sont pauvres ».

Il fait appel à tous pour l’unité et le rassemblement afin de refonder un véritable Etat de droit.