Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Enquête

Tchad : L'affaire Hadjé Haoua Abba, un réseau mafieux pointé du doigt


Alwihda Info | Par - 20 Mars 2015 modifié le 20 Mars 2015 - 19:48

A cette époque, des officiers et un substitut réputés être proches de réseaux mafieux par une bonne partie de l'opinion publique, qui étaient en charge de l'enquête, auraient joué un rôle pour faire aboutir l'enquête dans l'impasse.


Tchad : L'affaire Hadjé Haoua Abba, un réseau mafieux pointé du doigt
Après l'annonce faite par le ministre de l'Administration du Territoire et de la Sécurité publique qui a fait une déclaration, à la presse, en date du 20 mars 2014, lors de la présentation des malfrats appréhendés dans la ville de N'Djamena, faisant état de l'arrestation des présumés auteurs de l'assassinat de Hadje Haoua Abba, ayant disparu avec une quantité de 33kg d'or, estimé à une valeur de 733 millions de francs CFA, l'information s'est finalement avérée fausse.

Depuis lors, les auteurs de ce crime odieux qui ont utilisé des armes de guerre pour ôter une vie, dans la capitale tchadienne, ont disparus dans la nature avec ses biens sans être inquiétés, pendant que sa famille nucléaire, non seulement affectée par la mort tragique de leur mère, fait l'objet de menaces et de pressions de la part des créancières.

Pourquoi les autorités tchadiennes n'ont-elles pas démenti quelques temps après la communication faite par le ministre ? Les criminels ont-ils été appréhendés avant d'être libérés par les forces de l'ordre, après avoir récupéré cette manne ? A cette époque, des officiers et un substitut réputés être proches de réseaux mafieux par une bonne partie de l'opinion publique, qui étaient en charge de l'enquête, auraient joué un rôle pour faire aboutir l'enquête dans l'impasse.

Nul ne doute de l'efficacité des services de sécurité tchadiens qui ont permis de repérer et de procéder à l'arrestation d'un criminel, à Maroua, au Cameroun, ayant attaqué le poste de police de sécurité à Dembé, il y a de cela deux ans.

Un an et trente six jours après l'assassinat de la bijoutière Hadje Haoua Abba, l'enquête semble être bonnement dans l'impasse. Les organisations internationales des droits de l'homme et l'association Survi sont interpellées par la famille de la victime Hadjé Haoua Abba afin de s'impliquer pleinement dans l'affaire.


Enquête